20 trucs et nouveautés pour réduire vos impôts

Il ne reste que 18 jours avant la fin de la saison des impôts. Rappelons-le,... (Photo Alain Roberge, La Presse)

Agrandir

Photo Alain Roberge, La Presse

Il ne reste que 18 jours avant la fin de la saison des impôts. Rappelons-le, les contribuables ont jusqu'au 30 avril prochain pour transmettre leur déclaration de revenus au fisc. Mais connaissez-vous les nouveautés fiscales de l'année d'imposition 2012? Avez-vous utilisé tous les trucs pour maximiser vos crédits et déductions... et gonfler votre remboursement d'impôt?

Peut-être bien que non! Le quart des Canadiens avouent ne pas trop comprendre les rouages fiscaux du REER. Et le tiers des contribuables ne savent pas vraiment comment fonctionnent les crédits d'impôt sur les dons de bienfaisance, selon un récent sondage de BMO Nesbitt Burns. Astuces méconnues, oublis fréquents... Nous avons fait le tour avec trois experts: André Boulais, fiscaliste et auteur du guide Réduisez vos impôts, Johan Girard, porte-parole de H&R Block, ainsi que Stéphane Leblanc, fiscaliste associé chez Ernst&Young.

FAMILLES

Crédit pour l'achat

d'une nouvelle maison

Économie: 625$

Vous avez acheté une maison en 2012? Vous pouvez demander le crédit fédéral pour l'achat d'une première habitation, dans la mesure où vous n'avez pas été propriétaire occupant depuis 2008. «Le crédit est assez nouveau et les gens ne le connaissent pas encore beaucoup», dit Johan Girard. Dommage, car il procure une économie d'impôt instantanée de 625$. De quoi acheter votre première tondeuse ou votre BBQ!

Frais de garde et activités des enfants

Cours de chant, de natation, de ski... Ottawa donne un crédit pour les activités sportives et artistiques des enfants de 16 ans et moins, jusqu'à concurrence de 500$ par type d'activité. À 12,5%, le crédit maximal est donc de 63$ pour le sport et de 63$ pour les arts.

De plus, les frais de garde pour des enfants de 16 ans et moins donnent droit à un crédit d'impôt au provincial (sauf les frais des garderies à 7$) et à une déduction au fédéral. Les camps de jour et les colonies de vacances entrent dans cette catégorie. Il y a souvent une partie des frais versés à une école privée qui est considérée comme des frais de garde, ajoute Stéphane Leblanc. Ne les oubliez pas!

Frais médicaux: ça vaut la peine!

Les gens ne conservent pas leurs reçus, convaincus que leurs dépenses ne seront pas suffisantes pour profiter du crédit non remboursable à Ottawa (12,5%) et Québec (20%). Mais ils oublient que les primes d'assurances qu'ils paient, souvent 2000$ par famille, sont admissibles. Ça fait une bonne base! Ajoutez à cela les médicaments sous ordonnance, les lunettes, le dentiste, l'acupuncteur, le chiro, le psy, l'orthodontiste... Ça peut grimper vite! Si vous n'avez pas gardé le compte, demandez à votre pharmacien ou un autre spécialiste un relevé de vos débours annuels, suggère M. Boulais.

Truc: au fédéral, il est plus avantageux de réclamer le crédit au nom du conjoint qui a les revenus les plus faibles, à moins qu'il ne paie pas d'impôt. N.B.: pour les personnes à faibles revenus, le crédit devient remboursable, ce qui signifie que vous y aurez droit même si vous ne payez pas d'impôt.

RAMQ: Ne payez pas en double

Tous les adultes qui ne sont pas couverts par une assurance collective doivent adhérer au Régime d'assurance médicament du Québec (RAMQ) qui coûte jusqu'à 579$ par adulte. Cette prime annuelle s'ajoute à vos impôts. Si vous changez d'emploi et que vous perdez votre couverture d'assurance, il faut en aviser la RAMQ. Autrement, Québec risque de vous cotiser rétroactivement. Aïe! À l'inverse, certains contribuables paient en double, sans le savoir. Heureusement, il est aussi possible de récupérer les primes versées en trop à la RAMQ.

REER: N'en mettez pas trop!

Parfois, il vaut mieux attendre pour déduire votre cotisation REER, surtout pour les contribuables à revenus plus modestes. Un exemple: vous recevez un héritage de 20 000$. Comme vous avez beaucoup de droits de cotisation inutilisés, vous en profitez pour l'investir dans votre REER. L'argent va fructifier à l'abri de l'impôt.

Mais si vos revenus sont relativement faibles, votre déduction pourrait être plus payante au cours des prochaines années. Par exemple, si vos revenus se situent entre 15 000 et 40 000$, votre déduction ne rapportera que 28,5%, alors que si vos revenus sont entre 40 000 et 80 000$, elle vaudra 38,5%, indique M. Leblanc.

Dons

Les dons à des organismes de bienfaisance donnent droit à un crédit fédéral-provincial combiné de 32,5% sur la première tranche de 200$ et de 48,2% sur l'excédent. En combinant les dons des conjoints sur la même déclaration, vous atteindrez plus vite le seuil à partir duquel le crédit devient plus payant. Autre truc: si vous avez oublié de demander un crédit, ne vous inquiétez pas. Vous avez cinq ans pour le faire.

PERSONNES AGÉES OU HANDICAPÉES

Maintien à domicile

Économie: jusqu'à 4680$

Les personnes de 70 ans et plus ont droit à un crédit remboursable pour le maintien à domicile. «J'ai vu des gens en résidence pour personnes âgées obtenir jusqu'à 3000$», dit André Boulais.

Mais les gens qui restent à la maison peuvent aussi en profiter. Plusieurs dépenses sont admissibles, comme le ménage ou l'entretien du terrain (neige, gazon, haie, piscine, fenêtres, gouttières, cheminées... même l'installation de l'abri Tempo).

Tant que vous avez une facture, vous pouvez réclamer un crédit remboursable de 30%. À partir de l'an prochain, ce taux grimpera graduellement jusqu'à 35% en 2017. Comme le crédit s'applique sur des dépenses maximales de 15 600$ (21 600$ pour les personnes qui ne sont pas automnes), vous pouvez obtenir un remboursement allant jusqu'à 4680$ (6480$ non autonomes).

Bémol: ce cadeau diminue lorsque le revenu familial excède 53 000$. Mais pour les personnes non autonomes, il n'y a pas de réduction.

Aînés à loyer ou en condo

Économie: jusqu'à 108$

Les aînés oublient souvent que leur loyer est aussi admissible au crédit pour maintien à domicile, jusqu'à concurrence de 600$ par mois. Le crédit de 30% est appliqué sur 5% du loyer. L'économie d'impôt peut donc atteindre 108$ par année. Pourquoi s'en priver? Encore plus méconnu: une partie de vos charges de copropriété est aussi admissible au crédit.

Maison de transition: des fleurs du fisc

Nouveauté cette année: les personnes âgées de 70 ans et plus qui séjournent dans une maison de transition, à la suite d'une opération ou d'une maladie, peuvent demander à Québec un crédit remboursable de 20% du coût du séjour pour une durée maximale de 60 jours. C'est un cadeau d'une valeur de 180$ si vous avez été hébergé dans un établissement public (15$ par jour) ou encore de 1200$ si vous avez séjourné dans une maison privée (environ 100$ par jour) pendant deux mois. Mieux que des fleurs!

Achat ou location d'appareils médicaux

Québec a aussi annoncé, dans son budget de 2012, un crédit d'impôt pour la location ou l'achat d'équipements pour assurer la sécurité des personnes de 70 ans et plus qui vivent à domicile: déambulateur, lit d'hôpital, GPS pour personne atteinte d'alzheimer, baignoires adaptées, etc. Le fisc rembourse 20% des frais excédant 500$.

Du neuf pour les aidants naturels

Économie: 250$

Ottawa donne un nouveau coup de pouce aux aidants familiaux: un crédit de 12,5% sur une somme de 2000$, qui procure une économie d'impôt de 250$. «Mais souvent, les gens ne se rendent pas compte qu'ils peuvent y avoir droit. Ils ne se voient pas comme des handicapés», explique Mme Girard.

Dommage, car il existe une foule de programmes extrêmement payants pour les personnes handicapées et les proches qui prennent soin d'eux. Des milliers de dollars leur pendent au bout du nez. Pour tout savoir, consultez le Guide des mesures fiscales préparé par l'Office des personnes handicapées du Québec: http://bit.ly/WClMYp

Fractionnement des revenus de retraite

Les couples peuvent fractionner leurs revenus de retraite, ce qui peut procurer un allégement fiscal de plusieurs milliers de dollars. Une vraie manne! Mais pour ceux qui font leurs impôts à la mitaine, les calculs sont très fastidieux. Pour optimiser l'avantage fiscal, un logiciel ou un comptable serait un bon investissement.

Vous avez oublié de fractionner vos revenus au cours des dernières années? Il est possible d'obtenir les économies d'impôt rétroactivement.

ÉTUDIANTS

Faites votre déclaration!

Certains étudiants, sachant qu'ils n'ont pas d'impôts à payer, omettent de faire leur déclaration de revenus. Grave erreur! Ils se privent ainsi de beaucoup d'argent: crédit de TPS, crédit à la solidarité, crédit pour laissez-passer de transports en commun (transférable aux parents)... Faites votre déclaration!

Droits de scolarité: avant que ça fonde!

Économie: environ 975$

Québec et Ottawa ont des crédits pour les droits de scolarité. Profitez-en en 2012. Québec vient d'annoncer qu'il réduira le crédit de 20 à 8%, à partir de 2013. Cette année, le crédit de 20% rapportera environ 600$ pour un étudiant inscrit à l'université à temps plein. C'est sans compter le crédit fédéral de 12,5%. L'économie d'impôt est transférable aux parents ou reportable jusqu'à ce que vous ayez des impôts à payer.

À la fin de vos études, n'oubliez pas ces précieux crédits. «J'ai déjà vu 25 000$ inutilisés!», affirme M. Boulais. Si on a changé de comptable, on peut vite perdre le fil. Un conseil: «Regardez votre avis de cotisation. C'est une vraie mine d'or!», dit Mme Girard.

Somme pour les études et manuels

Économie: 465$

En plus, Ottawa accorde une somme mensuelle forfaitaire pour les études (400$) et les manuels scolaires (65$). Les élèves et les étudiants qui fréquentent le collège ou l'université à temps plein ont droit à un crédit de 12,5% calculé sur un montant de 465$ par mois d'études. Pour huit mois d'études, le crédit représente une économie d'impôt de 465$. Pas besoin de fournir de facture.

Quel intérêt?

Les intérêts sur les prêts étudiants donnent aussi droit à un crédit d'impôt fédéral (12,5%) et provincial (20%). Mais attention, les intérêts sur les prêts conventionnels (cartes, marge de crédit, etc.) contractés par un étudiant ne donnent pas droit à ce privilège.

TRAVAILLEURS

Au boulot après 65 ans?

Économie: jusqu'à 451$

Tout nouveau en 2012: les gens de 65 ans et plus qui sont encore au boulot ont droit au crédit pour les «travailleurs d'expérience». Québec calcule ce crédit sur la tranche de revenu de 5000$ qui excède 3000$. Bref, en gagnant 8000$ par année, vous obtiendrez l'économie maximale de 451$.

Assurance salaire

Voilà un petit truc payant que beaucoup de travailleurs ne connaissent pas. Si vous êtes malade et que vous touchez de l'assurance salaire durant une partie de l'année, vous pouvez déduire de ce revenu les primes d'assurance salaire que vous avez payées à votre assureur au fil des ans, expose M. Boulais. Comment retrouver l'information? Demandez au service de paie de votre employeur.

N'oubliez pas l'assurance emploi

Vous avez reçu de l'assurance emploi en 2012? Il faut ajouter ces revenus à votre déclaration. Mais souvent, le gouvernement n'envoie pas les feuillets par la poste. «Les gens doivent aller chercher leurs reçus sur le site web de Service Canada», insiste Mme Girard. Autrement, vous recevrez une cotisation-surprise plus tard... avec pénalités et intérêts en prime.

Cotisation professionnelle

Les cotisations à un ordre professionnel donnent droit à un crédit d'impôt de 20% à Québec. Quand la cotisation est payée par l'employeur, les gens pensent qu'ils n'ont pas droit au crédit. Mais c'est faux! Ils y ont droit, souligne M. Leblanc.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer