La Royale fera 700 embauches au Québec d'ici un an

(Montréal) Forte de bons résultats malgré la morosité économique, la Banque Royale entend poursuivre ses investissements en personnel et en succursales au Québec afin, dit-elle, d'y renforcer ses parts de marché et d'améliorer son efficacité de gestion.

La Royale (RBC) prévoit embaucher au moins 700 nouveaux employés dans ses diverses activités au Québec d'ici un an.

Un tel nombre d'embauches, s'il s'avère, équivaudrait à 8% environ de l'effectif du groupe financier RBC au Québec, qui compte un peu plus de 8000 employés.

Aussi, la Royale prévoit ajouter d'ici un an au moins six nouvelles «boutiques de services financiers» (des minisuccursales) à son réseau de places d'affaires avec la clientèle.

En parallèle, au moins 5 de ces 145 places d'affaires au Québec seront réaménagées et rénovées en nouvelles «boutiques».

Dans sa structure interne de gestion, le groupe RBC ajoutera d'ici peu deux «directions régionales» dans son réseau d'activités au Québec.

Ces nouvelles directions pour les régions de l'Estrie et de l'Outaouais auront chacune un vice-président attitré parmi la haute direction de RBC au Québec.

Jusqu'à maintenant, ces deux régions relevaient respectivement des directions régionales de Québec et de l'Ouest de l'île de Montréal.

Bénéfice record

Ces priorités d'affaires de groupe financier RBC au Québec ont été indiquées à La Presse Affaires jeudi par la haute direction de sa «Division du Québec», en marge de la publication de ses résultats annuels.

Ces résultats, soit dit en passant, ont confirmé l'atteinte d'un bénéfice net record de 7,5 milliards de dollars pour l'exercice clos le 31 octobre. Il s'agit d'une hausse de 17% en un an qui dépasse largement celle des revenus totaux, de 7,7% à 28,7 milliards.

Pour le seul quatrième trimestre, la plus grande banque canadienne a dégagé un profit net de 1,9 milliard, en hausse significative de 21% en un an alors que ses revenus totaux ont progressé de 12%, à 7,5 milliards.

Ces résultats de la Royale encore bons malgré le net ralentissement de son marché principal - l'économie canadienne - ont semblé satisfaire les investisseurs boursiers. Parmi eux, la plupart des caisses de retraite des Canadiens et des Québécois!

Les actions du groupe RBC ont encore progressé, de 0,4%, à 58,10$ hier, à la Bourse de Toronto, ce qui porte à 6% leur regain de valeur boursière depuis deux semaines.

Au Québec, en investissant encore dans son réseau, le groupe financier RBC dit vouloir «poursuivre la croissance de ses volumes d'affaires et de ses parts de marché».

Aussi, il veut «maintenir sa troisième position» selon la taille des activités parmi les principales institutions financières dans le marché québécois, lit-on dans le courriel envoyé à La Presse Affaires en réponse aux questions adressées au président de la «Direction du Québec» chez RBC, Martin Thibodeau, en poste depuis quatre mois.

Vues de l'extérieur, cependant, ces priorités d'affaires de RBC au Québec peuvent apparaître comme un effort particulier pour contrer les ambitions de groupes bancaires concurrents comme la TD et la Nationale.

Depuis deux ans, ces deux banques ont investi beaucoup au Québec dans l'embauche de personnel pour les services aux clients, en réaménagement de succursales et en rénovation de leurs systèmes de gestion.

Il est encore tôt pour mesurer l'impact de ces efforts sur la répartition des parts du marché bancaire au Québec, où dominent le Mouvement Desjardins et la Banque Nationale.

Pour le moment, chez le groupe financier RBC, on indique que la «troisième position» au Québec s'appuie sur un actif de 70 milliards en prêts et dépôts qui provient de quelque 1,5 million de clients: particuliers, entreprises et institutions.

En chiffres au quatrième trimestre

> Revenus totaux: 7,5 milliards (+12%)

> Bénéfice net: 1,9 milliard (+21%)

> Bénéfice net par action: 1,25$ (+22%)

> Rendement des capitaux propres: 18,7% (+1,6 point)

Pour tout l'exercice 2011-2012

> Revenus totaux: 28,7 milliards (+7,7%)

> Bénéfice net: 7,5 milliards (+17%)

> Bénéfice net par action: 4,93$ (+17,6%)

> Rendement des capitaux propres: 19,3% (+0,6 point)

Source: Banque Royale (RBC)

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer