SNC-Lavalin: l'Ordre des ingénieurs «satisfait»

Daniel Lebel est président de l'Ordre professionnel des... (Photo Alain Roberge, La Presse)

Agrandir

Photo Alain Roberge, La Presse

Daniel Lebel est président de l'Ordre professionnel des ingénieurs du Québec.

L'Ordre des ingénieurs du Québec (OIQ) s'est dit «satisfait» hier de l'arrestation de l'ex-président de SNC-Lavalin, Pierre Duhaime, affirmant du même coup que le public doit continuer à faire confiance aux ingénieurs de la province. «D'entrée de jeu, je peux vous dire que l'Ordre est satisfait de voir que l'UPAC fait son travail. On va suivre avec attention tout le développement de ce dossier», a dit à La Presse Affaires Daniel Lebel, président de l'OIQ.

M. Lebel admet que l'image de la profession en a pris un coup au cours des dernières années, et particulièrement des dernières semaines avec la commission Charbonneau.

«C'est sûr qu'à chaque fois que les gens entendent parler d'ingénieurs dans ce type de circonstances, ça a une influence sur la perception du public, a admis M. Lebel. Là, on parle de l'ancien président de SNC-Lavalin, ce n'est pas rien. C'est préoccupant pour nous, c'est choquant. Mais le message que les gens doivent retenir, c'est qu'il y a 62 000 ingénieurs qui font partie de l'Ordre et que ces cas sont des exceptions.» M. Lebel affirme que l'OIQ n'est pas restée les bras croisés. Depuis 2009, l'organisme a doublé les effectifs du bureau du syndic et imposé un cours obligatoire d'éthique et de «professionnalisme» à tous les ingénieurs qui veulent adhérer à l'Ordre. «Les cas comme ceux-là ne sont pas faciles à découvrir et c'est pourquoi nous avions demandé une commission d'enquête. L'UPAC fait son travail», a dit M. Lebel.

Partager

La Presse Affaires vous suggère

  • Pierre Duhaime dans les filets de l'UPAC

    Québec

    Pierre Duhaime dans les filets de l'UPAC

    L'Unité permanente anticorruption (UPAC) a arrêté hier son premier suspect - et non le moindre - dans le cadre de son enquête sur le gigantesque... »

  • SNC-Lavalin pourrait perdre gros

    Québec

    SNC-Lavalin pourrait perdre gros

    L'arrestation de l'ex-président Pierre Duhaime dans le dossier du Centre universitaire de santé McGill fait surgir un nouveau spectre pour... »

  • Jean-Philippe Décarie

    Jean-Philippe Décarie

    SNC-Lavalin: une purge et ça presse

    Depuis février dernier, le mystère ne cesse de s'épaissir chez SNC-Lavalin. Et l'arrestation hier de l'ex-PDG Pierre Duhaime tend à confirmer que les... »

  • 25 visionnaires en action

    SNC-Lavalin perd encore du terrain

    Attaquée sur la place publique, SNC-Lavalin est aussi durement malmenée par les marchés. Les actions de la firme d'ingénierie montréalaise ont perdu... »

  • Le titre de SNC recule encore en Bourse

    Bourse

    Le titre de SNC recule encore en Bourse

    Les actions de SNC-Lavalin, durement malmenées par les marchés depuis la mise à jour de scandales de pots-de-vin en Afrique du Nord, ont perdu encore... »

  • Riadh Ben Aïssa pourrait être extradé

    International

    Riadh Ben Aïssa pourrait être extradé

    Détenu en Suisse depuis sept mois, Riadh Ben Aïssa pourrait être extradé au Canada dès que les procureurs helvétiques auront bouclé une enquête... »

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer