Le déficit du Québec moins élevé que prévu

Raymond Bachand, ministre des Finances du Québec.... (Photo Robert Skinner, La Presse)

Agrandir

Photo Robert Skinner, La Presse

Raymond Bachand, ministre des Finances du Québec.

(Montréal) Bonne nouvelle, le déficit du Québec serait significativement moins élevé que prévu si l'on se fie aux plus récents chiffres du ministère des Finances.

L'automne dernier, le gouvernement avait estimé que son déficit serait de 3,3 milliards de dollars pour l'année se terminant le 31 mars 2012. Or, les plus récents chiffres suggèrent que le déficit pourrait être inférieur d'environ 500 millions.

La situation financière du gouvernement est décrite chaque mois dans un rapport des opérations financières. Le plus récent bulletin porte sur le mois de février 2012 et sur les 11 premiers mois de l'exercice financier 2011-2012.

Selon ce bulletin, rendu public vendredi, le déficit des 11 premiers mois de l'exercice 2011-2012 a été de 1,9 milliard de dollars. Pour atteindre la prévision de 3,3 milliards, le déficit du 12e mois, mars 2012, devrait donc être de 1,4 milliard, soit un niveau anormalement élevé. Depuis trois ans, jamais un tel déficit mensuel n'a été enregistré.

«Ça semble évident que le déficit annuel sera plus bas que prévu. Il est toutefois difficile de dire de combien parce que les écritures comptables de fin d'année font bouger les chiffres», dit l'économiste Benoit Durocher, du Mouvement Desjardins.

Au ministère des Finances, le porte-parole, Jacques Delorme, affirme que le Ministère maintient sa cible de 3,3 milliards malgré tout.

L'équilibre atteint plus rapidement

L'an dernier, le déficit du mois de mars 2011 avait été d'environ 800 millions. Si un tel déficit mensuel devait être enregistré en mars 2012, et ajouté au 1,9 milliard des 11 premiers mois, le déficit de l'année complète serait de 2,7 milliards, soit 500 millions de moins que la cible.

Ce ne serait pas la première baisse cette année. L'automne dernier, le ministre Raymond Bachand avait révisé à la baisse de 500 millions sa prévision de déficit pour 2011-2012, la faisant passer de 3,8 à 3,3 milliards.

Ces baisses signifient que l'équilibre budgétaire pourrait être atteint plus vite que prévu. La prévision pour 2012-2013 - l'année en cours - est de 1,5 milliard. Le déficit zéro serait atteint l'année suivante.

Au cours des 11 premiers mois de 2011-2012, les revenus autonomes du gouvernement ont augmenté de 6,5%, tandis que les revenus tirés du fédéral ont reculé de 1,5%. La hausse de la TVQ a fait bondir les revenus de taxes de 13,9%. Autres hausses notables: les revenus tirés de l'impôt des sociétés ("10%) et des particuliers ("3%).

Au chapitre des dépenses, la hausse du service de la dette (capital et intérêts) a été de 5,2%, tandis que celle des dépenses de programmes a atteint 2,8%. Dans son budget, le gouvernement prévoyait une hausse annuelle des dépenses de programmes de 1,9%.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer