Le conflit étudiant coûte cher aux PME

Les dirigeants de PME sont à 77% en... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Photo Bernard Brault, La Presse

Les dirigeants de PME sont à 77% en accord avec la proposition amendée du gouvernement de hausser graduellement les droits de scolarité universitaires.

lapresseaffaires.com

(Montréal) Le différend opposant le gouvernement et les étudiants a engendré des pertes évaluées à environ 12 600$ par entreprise touchée.

Selon un sondage effectué auprès de petites entreprises par la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI), 11% des répondants affirment avoir subi des pertes depuis le début du conflit. Ces pertes s'élèvent à 12 565 $ en moyenne par entreprise touchée.

«Pour les petites entreprises qui sont affectées, 12 600$ représentent beaucoup d'argent. Ce sont des pertes que les propriétaires de PME devront puiser dans leurs poches. Ce sont aussi des emplois qui ne seront pas créés, des heures de travail coupées et des investissements qui devront attendre », a indiqué Mme Martine Hébert, vice-présidente, Québec, de la FCEI.

Le sondage indique également que les propriétaires de PME du Québec estiment à 62 % que le gouvernement et les représentants des étudiants devraient reprendre les négociations. Environ le tiers est d'avis contraire.

Par ailleurs, les dirigeants de PME sont à 77% en accord avec la proposition amendée du gouvernement de hausser graduellement les droits de scolarité universitaires.

Le sondage a été réalisé entre le 1er et le 5 juin 2012 auprès de 1 207 propriétiares de PME du Québec.

> Les résultats préliminaires du sondage

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer