Raymond Bachand: «Geler les droits, c'est stupide»

Sur le même thème

Le ministre des Finances Raymond Bachand.... (Photo Robert Skinner, La Presse)

Agrandir

Photo Robert Skinner, La Presse

Le ministre des Finances Raymond Bachand.

Le ministre des Finances Raymond Bachand estime «stupide» de geler les frais de scolarité et les autres tarifs des organismes publics.

«Vous m'entendez souvent dire que geler, c'est stupide parce que ça amène des chocs tarifaires. On peut faire des mises à niveau et s'interroger sur les tarifs, mais on devrait au moins les indexer pour garder la même quote-part», a-t-il dit vendredi midi dans un discours au congrès de l'Association des économistes québécois.

«Dans une société, de façon générale, geler les frais amène des problèmes majeurs parce que ça change la quote-part des gens qui payent, a-t-il précisé en point de presse après son discours. Si l'un est gelé, l'autre paie la facture parce que les coûts augmentent d'année en année.»

Selon le ministre Bachand, «la question de l'accessibilité est réglée» avec la bonification du système de prêts et bourses. «Dans ce sens, les étudiants ont gagné, a-t-il dit. C'est l'ensemble du débat qu'on a creusé. C'est vrai qu'il y avait un enjeu pour la classe moyenne.»

Malgré la grève étudiante, Raymond Bachand croit en sa «révolution culturelle» sur l'indexation des tarifs des organismes publics. «Quand j'en parle, les gens rient de moi, dit-il. C'est vrai que ça fait un peu mai 68, ça inspire les jeunes aujourd'hui...»

Partager

La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer