Québec lance une série de mesures pour soutenir la presse écrite

Sur cette photo de 2014, des journaux montréalais... (SARAH MONGEAU-BIRKETT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Sur cette photo de 2014, des journaux montréalais chez Multimags, soit The Gazette, le Journal de Montréal, et La Presse, média qui n'est désormais que numérique.

SARAH MONGEAU-BIRKETT, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Alors que la presse écrite traverse une crise budgétaire sans précédent, la ministre de la Culture, Marie Montpetit, souhaite que le cabinet du ministre des Finances rencontre les médias d'information dans le cadre des consultations prébudgétaires qui auront lieu en janvier et en février. Québec ne ferme d'ailleurs pas la porte à instaurer un crédit d'impôt sur la masse salariale des journalistes, a-t-on indiqué.

De passage à Trois-Rivières, lundi, Mme Montpetit a réitéré les mesures d'aide à la presse écrite qui avaient été annoncées en mars dernier lors du dépôt du dernier budget. Ainsi, une enveloppe de 36,4 millions étalée sur cinq ans sera consacrée à aider les entreprises de presse qui sont « indispensables » pour toutes sociétés, a dit la ministre.

Dans son plan, Québec consacre notamment 19,2 millions pour soutenir les entreprises privées de presse écrite dans leur transition numérique. Cette somme sera divisée en deux volets, le premier visant à aider les entreprises qui souhaitent avoir un diagnostic ou une étude de positionnement, le second fonctionnant plutôt par appels de projets où le gouvernement financera une partie des sommes nécessaires pour les réaliser. 

Dans un deuxième temps, Québec accorde également un soutien transitoire de 12 millions pour soutenir les médias dans leurs obligations en termes de recyclage. Les médias communautaires verront également leur soutien majoré dès cette année, puisqu'une enveloppe de 5,2 millions leur est destinée. 

Sur la scène fédérale, la Fédération nationale des communications (FNC-CSN) a mis beaucoup de pression ces dernières semaines à Ottawa pour que le gouvernement soutienne également la presse écrite dans sa transition numérique. Au cabinet de la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, on réitère qu'on prévoit toujours rencontrer le syndicat au cours des prochains mois. 

Aucune rencontre bilatérale n'est toutefois prévue entre Québec et Ottawa sur la question du soutien à la presse écrite pour l'instant. Au cabinet de la ministre Marie Montpetit, on affirme cependant que  le sujet serait à l'agenda si une telle rencontre avait lieu. 

« Les Canadiens apprécient leurs médias locaux et nous allons continuer à les appuyer.‎ Comme nous l'avons déjà dit, nous modernisons actuellement  nos programmes afin de promouvoir l'innovation et la transition vers le numérique. Nous prenons le dossier au sérieux et il nous fera plaisir d'en discuter avec la ministre Montpetit si elle en fait la demande », affirme-t-on au cabinet de Mélanie Joly.




publicité

publicité

publicité

publicité

la liste:3762:liste;la boite:318296:box

À lire sur La Presse Affaires

Précédent |

publicité

image title
Fermer