De plus en plus de Canadiens mettent fin à leur abonnement télé traditionnel

La proportion de Canadiens qui ne paient pas... (PHOTO ARCHIVES THINKSTOCK)

Agrandir

La proportion de Canadiens qui ne paient pas pour accéder à la télévision traditionnelle est ainsi passée de 12% il y a trois ans à 16% aujourd'hui.

PHOTO ARCHIVES THINKSTOCK

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Aly Thomson
La Presse Canadienne
Halifax

De plus en plus de Canadiens mettent fin à leur abonnement télévisuel traditionnel, selon une nouvelle étude de la CBC.

Le rapport du réseau anglais de Radio-Canada, publié en mai dernier, précise que plus de la moitié des Canadiens qui ne possèdent pas d'abonnement à la télévision câblée ont «coupé le cordon», c'est-à-dire qu'ils avaient un abonnement et ont décidé d'y mettre fin.

L'étude mentionne que cette tendance découle de la montée des contenus télévisuels accessibles sur Internet et sur le réseau Netflix, ce qui rend l'abonnement traditionnel moins nécessaire.

La proportion de Canadiens qui ne paient pas pour accéder à la télévision traditionnelle est ainsi passée de 12% il y a trois ans à 16% aujourd'hui. Le directeur principal de la recherche de CBC/Radio-Canada à Ottawa, Mark Allen, considère qu'il s'agit d'un «bond considérable».

Selon M. Allen, les gens qui écoutent peu la télévision ont réalisé qu'ils pouvaient combler leurs besoins télévisuels sur Internet. Il souligne également que ceux qui ont «coupé le cordon» trouvent d'autres moyens de regarder leurs émissions favorites et que certains estiment qu'ils paient trop cher pour la télévision câblée.

Le rapport de la CBC, qui résulte de plus de 8000 entrevues en ligne et au téléphone à travers le pays, montre qu'un cinquième des abonnés à la télévision câblée est intéressé à mettre fin à son abonnement, et que le tiers de ceux-ci ont déjà fait des démarches en ce sens.

Mark Allen estime que l'évolution du nombre de Canadiens qui décident de «couper le cordon» dépendra des choix qui leur seront proposés dans le futur en terme de télévision en ligne ainsi que du succès des nouvelles règles du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) destinées aux fournisseurs de télévision. Ces dernières entreront en vigueur en décembre 2016.

L'étude réalisée au cours de l'automne 2014 fait également ressortir certaines différences entre les téléspectateurs canadiens anglophones et francophones. À 23%, les anglophones sont près du double des francophones (14%) à réfléchir à l'idée de mettre fin à leur abonnement télévisuel.

Partager

publicité

publicité

publicité

Blogues >

Blogues >

Le blogue immobilier

Le blogue immobilier

Merci, bonsoir

publicité

image title
Fermer