Les profits de la télé spécialisée s'érodent, surtout au Québec

Les chaînes spécialisées au Québec souffrent de la... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Les chaînes spécialisées au Québec souffrent de la baisse de leurs deux principales sources de revenus, tirés des abonnements résidentiels et de la publicité nationale.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La rentabilité des chaînes de télé spécialisées décline, tout particulièrement au Québec, où leurs profits ont diminué de 18% en 2013-2014. Tant les revenus d'abonnement que les revenus de publicité nationale sont en baisse, selon un rapport du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) dévoilé jeudi.

-18%

Il s'agit de la baisse des profits des chaînes spécialisées francophones au pays en 2013-2014. De septembre 2013 à août 2014, les profits (bénéfices avant impôts et intérêt) sont passés de 166,8 millions à 136,3 millions, soit une baisse de 30,5 millions. La marge de profit moyenne des chaînes spécialisées francophones est passée de 25,5% à 21,9%. Bell Média et le Groupe TVA, les deux principaux propriétaires de chaînes spécialisées francophones, n'ont pas commenté les chiffres du CRTC.

Un double problème

Les chaînes spécialisées au Québec ont un double problème: leurs deux principales sources de revenus sont en baisse. Les revenus tirés des abonnements résidentiels ont diminué de 2,01%, tandis que les revenus de la publicité nationale ont subi une légère baisse de 0,6%. Au total, les revenus des chaînes spécialisées et payantes québécoises ont diminué de 1,27%, tandis que leurs dépenses ont augmenté de 3,48%.

RDS, 45, TVA Sports, -19

Avec des profits de 45,0 millions, RDS est la chaîne spécialisée francophone qui a généré le plus de profits en 2013-2014 (45 millions), dernière année où RDS avait le monopole de la diffusion des matchs du Canadien. L'autre chaîne francophone de sport, TVA Sports, a perdu 18,8 millions de dollars à sa troisième année d'existence. Maintenant que les deux chaînes sportives se partagent la diffusion des matchs du CH depuis cette année (2014-2015), TVA Sports - aussi diffuseur officiel de la LNH - devrait voir ses pertes diminuer, tandis que les profits de RDS seront revus à la baisse.

Marge de profit de 51,5% pour Canal D

Si RDS est la chaîne francophone qui génère le plus de profits, c'est Canal D qui a la marge de rentabilité la plus favorable (51,5%). Propriété de Bell Média, Canal D a généré des profits de 22,2 millions en 2013-2014, enregistrant une baisse de 1,8 million. Elle occupe tout de même le deuxième rang au Québec derrière RDS. Canal Vie (Bell Média) et Séries+ (Corus) suivent avec des profits respectifs de 19,2 millions et 13,1 millions.

Des pertes de 5,5 millions pour Canal D/Investigation

Si Canal D est l'une des chaînes les plus rentables, la nouvelle chaîne Canal D/Investigation (Bell Média) a essuyé des pertes de 5,5 millions à sa première année en ondes. En 2013-2014, le Groupe TVA possédait la chaîne spécialisée la plus déficitaire au Québec (TVA Sports, pertes de 18,8 millions) et au Canada anglais (Sun News, pertes de 14,8 millions). Le Groupe TVA a fermé Sun News en février dernier et les pertes de TVA Sports devraient diminuer cette année. Les chaînes MusiquePlus et MusiMax, vendues de Bell à Groupe V Médias, ont perdu environ 1 million de dollars en 2013-14.

Le Canada anglais s'en tire mieux

Les chaînes spécialisées du Canada anglais ont aussi vu leurs profits diminuer, mais de façon moins importante (-5,3%) qu'au Québec (-18%). Sur l'ensemble du pays, les profits ont diminué de 7,6% pour atteindre 1 milliard de dollars, pendant que les revenus augmentaient de 3,1% pour atteindre 4,2 milliards. La chaîne sportive TSN est la plus rentable au pays (126 millions de profit). Ensemble, les deux premières chaînes de Sportsnet (Rogers) ont généré des profits de 78,1 millions. Les autres chaînes les plus rentables au Canada anglais sont History (46,6 millions), HGTV Canada (43,7 millions) et Showcase (43,2 millions), toutes trois propriétés de Shaw.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer