Bell Média réduit son effectif

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Les PDG de Bell Canada Enterprises (BCE) et... (Photo Christinne Muschi, Archives Reuters)

Agrandir

Photo Christinne Muschi, Archives Reuters

Les PDG de Bell Canada Enterprises (BCE) et d'Astral, respectivement George Cope (à gauche) et Ian Greenberg.

Hélène Baril

Bell Média a l'intention d'abolir plusieurs postes à la suite de l'achat d'Astral, a confirmé l'entreprise.

Entre 380 et 450 postes pourraient être éliminés d'ici janvier, selon LesAffaires.com, mais ces chiffres ont été démentis par l'entreprise.

«Alors que nous poursuivons la mise en place de notre nouvelle structure, nous procédons effectivement à une réduction du nombre de postes se chevauchant à Bell Média et à Astral et ce, tant à Montréal qu'à Toronto, a fait savoir le porte-parole de l'entreprise, Olivier Racette. Bien que nous ne pouvons confirmer le nombre exact de postes affectés pour l'instant, soulignons que le nombre avancé dans l'article de Les Affaires est grossièrement exagéré».

Les gestionnaires auraient jusqu'au 31 décembre pour déterminer quels postes se chevauchent et doivent être supprimés.

Bell a conclu l'acquisition d'Astral Media au coût de 3,2 milliards de dollars le 5 juillet, après avoir finalement obtenu l'autorisation du CRTC d'acheter Astral Média en juin dernier. Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes, qui avait bloqué une première version de la transaction de 3,38 milliards en octobre dernier, avait permis à Bell de mettre la main sur Astral sous certaines conditions «pour protéger la concurrence».

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer