TVA acquiert La Semaine

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

En bourse

T.TVA.BT.QBR.B
L'éditeur Claude J. Charron... (Photo Alain Roberge, archives La Presse)

Agrandir

Photo Alain Roberge, archives La Presse

L'éditeur Claude J. Charron

Jean Philippe Angers, Étienne Fortin-Gauthier
La Presse Canadienne
Montréal

Le Groupe TVA (T.TVA.B) ajoute à ses multiples publications le magazine La Semaine de Claude J. Charron.

Le groupe a annoncé jeudi avoir fait l'acquisition de Les Publications Charron & Cie, éditeur du magazine La Semaine, et de Charron Éditeur, deux sociétés contrôlées par Claude J. Charron. Les modalités financières n'ont pas été dévoilées.

Pierre Dion, président et chef de la direction de Groupe TVA, a évoqué le «jumelage» de l'équipe éditoriale de La Semaine, ses photographes et ses graphistes, à celle de TVA Publications, sans donner plus de détails par communiqué.

Véronique Mercier, directrice des communications de Groupe TVA, a fait valoir en entrevue que M. Dion «tient à garder les équipes éditoriales distinctes et la marque» de La Semaine, pour conserver une «saine concurrence».

Concernant le personnel, Mme Mercier a simplement voulu dire que des discussions se tiendraient dans les prochaines semaines pour «tout ce qui a trait aux structures organisationnelles».

La porte-parole a soutenu que l'objectif était de «faire grandir La Semaine».

Groupe TVA a aussi indiqué que les activités de Charron Éditeur «rejoindront éventuellement» celles du secteur Livres de Québecor Média (T.QBR.B), «qui pourra ainsi mettre son réseau et son expérience à leur disposition».

M. Dion a parlé d'une marque «réputée et crédible», qui pourra dorénavant bénéficier des plateformes de Québecor Média pour «assurer sa croissance à long terme dans un marché en grand changement».

Il a fait valoir que l'acquisition de Les Publications Charron & Cie doit permettre au Groupe TVA de maintenir sa position de tête dans un marché hautement concurrentiel de l'édition de magazines au Québec qui subit d'«importantes mutations».

L'éditeur Claude J. Charron a parlé pour sa part de «l'heure de la retraite définitive», se disant convaincu que TVA saura assurer la «croissance pour les années futures».

M. Charron avait déjà vendu au début des années 2000 les magazines Dernière Heure et Le Lundi à Québecor, avant de lancer de nouveaux titres après la fin d'ententes de non-concurrence.

Y a-t-il de telles ententes cette fois encore? «C'est sûr!», a répondu en entrevue M. Charron. Pourriez-vous revenir malgré tout? «Pas avant 107 ans!, a-t-il poursuivi à la blague. Honnêtement, c'est moi qui a fait ajouter le mot définitif. (...) C'est sûr que Québecor s'est assuré aussi que ce soit définitif. Ce ne sont pas des deux de pique.»

Mme Mercier disait plus tôt ne pas pouvoir commenter sur ces éléments de contrats de nature confidentielle.

Depuis leur fondation, en 2005, Les Publications Charron se sont spécialisées dans l'édition de magazines. La Semaine est une publication hebdomadaire publiée chaque jeudi depuis plus de sept ans.

Charron Éditeur porte principalement le nom commercial des Éditions La Semaine.

Groupe TVA, filiale de Québecor Média, est active dans la création, la production, la diffusion et la distribution de produits audiovisuels ainsi que dans l'édition de magazines - dont 7 Jours, Clin d'oeil et Le Lundi.

M. Charron a parlé du concurrent le plus «coriace» de toute sa carrière, évoquant aussi le respect mutuel. Il a rappelé sa «solide amitié» avec Pierre Péladeau - ayant notamment travaillé avec lui de l'âge de 20 à 29 ans -, et s'est réjoui d'un hommage qui lui a été rendu par son fils Pierre Karl Péladeau, M. Dion et d'autres dirigeants actuels de Québecor.

Il a souligné qu'il y avait eu un autre acheteur potentiel.

«Je pars à la retraite avec le respect, et ça me rappelle des souvenirs de ma carrière. (...) Québecor a voulu acheter. C'est pas plus compliqué que ça», a laissé tomber l'homme âgé de 68 ans, disant avoir surtout aimé être près des artistes et du public.

À la Bourse de Toronto, l'action de Québecor a gagné jeudi 1,12 $, ou 2,36%, clôturant à 48,50 $. Le titre de Groupe TVA glissait de cinq cents, ou moins d'un pour cent, à 8,45 $.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer