Émissions pour enfants: les publicités à la télé exigées

TÉLÉTOON n'a pas de revenus publicitaires au Québec,...

Agrandir

TÉLÉTOON n'a pas de revenus publicitaires au Québec, donc ils ne peuvent pas dépenser autant dans les séries d'animation.

Le milieu québécois de l'animation demande au gouvernement Marois d'assouplir l'interdiction de publicité télévisée destinée aux enfants de moins de 13 ans.

«La publicité destinée aux enfants serait correcte sur l'internet, mais néfaste à la télé? Ne soyons pas hypocrites. C'est bien beau la vertu, mais la publicité est au coeur des revenus des chaînes de télé. TÉLÉTOON n'a pas de revenus publicitaires au Québec, donc ils ne peuvent pas dépenser autant dans les séries d'animation. Cette notion d'interdiction doit évoluer», dit Marie-Claude Beauchamp, présidente d'Alliance Québec Animation.

Ce regroupement d'une quarantaine de studios et de producteurs québécois annoncera ce matin la tenue d'états généraux sur l'industrie de l'animation le 24 avril prochain.

Le Québec est le seul endroit en Amérique du Nord où la publicité télévisée visant les enfants de moins de 13 ans est interdite.

Alliance Québec Animation ne demande pas l'abolition de cette loi adoptée en 1980. «Il pourrait y avoir un cadre raisonnable d'interdiction», dit par exemple Mme Beauchamp.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer