Québec Inc. en 2012: la Caisse de dépôt perd patience avec Québecor Média

Pierre Karl Péladeau, président et chef de la... (Photo Reuters)

Agrandir

Photo Reuters

Pierre Karl Péladeau, président et chef de la direction de Québecor.

Hélène Baril

La Caisse de dépôt et placement a été très patiente avec Québecor Media, l'entreprise qu'elle a créée avec Québecor pour faire l'acquisition de Vidéotron en 2000. Mais après 12 ans, en octobre dernier, elle a revendu la moitié de sa participation dans l'entreprise à Québecor et fait savoir son intention de se départir du reste de ses actions d'ici 2018.

Contexte

Avec le recul, il apparaît que la décision de la Caisse de se trouver un partenaire pour contrer l'offre d'achat de Rogers Communications pour Vidéotron a été dictée par des considérations politiques plutôt qu'économiques. Le président de la Caisse à l'époque, Jean-Claude Scraire, s'était fait reprocher d'avoir approuvé la vente de Provigo à Loblaw deux ans auparavant et il a tout fait pour garder le contrôle de Vidéotron au Québec, avec la bénédiction du gouvernement péquiste au sein duquel Bernard Landry était vice-premier ministre et ministre des Finances.

Conséquences

C'est un événement important dans la vie de Québecor, qui perd une partie du précieux soutien de la Caisse à un moment crucial. L'entreprise de Pierre Karl Péladeau est engagée dans une guerre sans merci dans le sans-fil et ferraille au quotidien avec BCE pour gagner des parts de marchés dans le secteur du divertissement.

Pour la Caisse de dépôt, la transaction revêt également son importance. Elle signifie qu'elle renonce à rentabiliser cet investissement qui reste, à ce jour, à la fois le plus important et le moins rentable de son histoire. La revente de la moitié des actions de la Caisse à Québecor donne une valeur de 2,75 milliards à Québecor Media, soit 450 millions moins que son investissement initial de 3,2 milliards.

La Caisse peut espérer récupérer une partie de ses pertes avec les actions qui lui restent, mais jusqu'à maintenant, le rendement de cet investissement de 3,2 milliards est négatif, alors qu'un placement passif du même montant dans l'indice de la Bourse de Toronto aurait rapporté 17,6% sur la même période de temps.

Chiffres clés:

Québecor Media

16 000 employés (Vidéotron, Sun Media, Groupe TVA)

Actionnariat avant octobre 2012:

Caisse de dépôt: 45%

Québecor: 55%

Après octobre 2012:

Caisse de dépôt: 25%

Québecor: 75%

Partager

La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires »

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer