Telus s'oppose à l'acquisition d'Astral par BCE

Le pdg de BCE, George Cope, et le...

Agrandir

Le pdg de BCE, George Cope, et le grand patron d'Astral, Ian Greenberg.

La Presse Canadienne
Vancouver

La firme de télécommunications Telus s'est opposée mardi à l'acquisition d'Astral Media par BCE.

Telus a fait valoir que la transaction poserait un risque de concentration de marché «sans précédent» en plus de diminuer la concurrence dans le secteur de la télédiffusion.

L'entreprise de Vancouver affirme que l'achat d'Astral permettrait à Bell de bénéficier d'une part de marché de 49,5% de l'auditoire de la télévision diffusée en langue anglaise.

Telus soutient que cette transaction priverait les Canadiens de leur liberté de choix et entraînerait une hausse des prix pour les consommateurs.

La compagnie de télécommunications s'est également ralliée à la vision exprimée la semaine dernière par la coalition «Dites non à Bell» qui comprend Québecor, Cogeco et Eastlink.

Telus a déposé une soumission au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) afin de témoigner de son opposition à cette acquisition.

«Tous les Canadiens devraient pouvoir accéder au contenu qu'ils veulent par leur fournisseur de services, a déclaré par voie de communiqué le président et chef de la direction de Telus, Darren Entwistle. Nous profitons tous de la concurrence entre diverses organisations, et aucune entreprise ne devrait être en position de retirer ce choix ou l'accès au contenu aux consommateurs.»

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer