Pub à Radio-Canada: un débat en vue

Radio-Canada devra se faire convaincante pour obtenir la permission de vendre... (Illustration La Presse)

Agrandir

Illustration La Presse

Radio-Canada devra se faire convaincante pour obtenir la permission de vendre de la publicité à la radio. Son concurrent Astral, propriétaire des stations de radio NRJ et Rouge FM, s'opposera au retour de la publicité à la radio de Radio-Canada, qui l'avait abolie en 1975.

La société d'État a indiqué jeudi qu'elle demandera au CRTC la permission de vendre de la publicité sur ses chaînes Espace Musique et CBC Radio 2. Ces nouveaux revenus sont rendus nécessaires par les coupes de 115 millions (11% de son budget) qui lui a imposées le gouvernement fédéral. La décision de diffuser des publicités à Espace Musique et CBC Radio 2 «n'aura aucun effet sur leur mandat», selon le PDG de Radio-Canada, Hubert Lacroix.

«Astral s'opposera avec force au principe que le diffuseur public vende de la publicité sur les ondes de ses stations de radio», dit Hugues Mousseau, directeur des communications d'Astral Media. Astral a été achetée par Bell pour 3,38 milliards de dollars le mois dernier.

Le professeur en droit des médias à l'Université de Montréal Pierre Trudel croit que le CRTC acquiescera à la demande de Radio-Canada malgré l'opposition d'Astral Media. «Le CRTC a déjà été plus indépendant, mais il est devenu plus servile devant les volontés du gouvernement fédéral, dit-il. Si le CRTC perçoit que c'est la volonté du gouvernement, il va autoriser la publicité.»

L'autre concurrent francophone de la radio de Radio-Canada au Québec, Cogeco, n'a pas précisé pour l'instant s'il s'opposera à la demande de Radio-Canada. Cogeco possède le réseau Rythme FM et plusieurs radios parlées, dont le 98,5 FM à Montréal et le 93,3 FM à Québec. «Ce sont les entreprises privées qui ont le plus de difficultés avec la présence de Radio-Canada sur le marché publicitaire», dit le professeur Pierre Trudel.

Les ondes de Radio-Canada n'ont pas toujours été exemptes de publicité. Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a l'a interdite à partir du 31 mars 1975, sauf pour des émissions spéciales comme l'Opéra du MET de New York le samedi après-midi ou les matchs de hockey, qui ont bénéficié d'une exception durant une dizaine d'années.

Radio-Canada, qui vend et diffuse de la publicité à la télé, ne demandera pas au CRTC la permission d'en diffuser aussi dans ses deux principales radios. «Nous avons envisagé la possibilité de générer des revenus sur CBC Radio One et sur la Première Chaîne, mais nous avons choisi de ne pas suivre cette voie. Nous voulions que notre radio parlée demeure sans publicité et avons fait ce choix», a indiqué Hubert Lacroix jeudi dans son allocution.

Radio-Canada n'a pas voulu donner plus de détails au sujet de la demande qu'elle acheminera bientôt au CRTC.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer