Pubs du Super Bowl: pas un grand cru

Anheuser-Busch In-Bev a marqué un bon coup, hier soir, lors du Super Bowl, en imaginant pour les pubs de sa marque Bud Light des histoires de magie noire à La Nouvelle-Orléans (lieu de rencontre des Ravens et des 49ers) avec Stevie Wonder.

Même chose pour BlackBerry (anciennement RIM) qui, pour la première fois, s'est payée une pub au Super Bowl. Et une bonne pub qui montre tout ce que son nouveau téléphone intelligent (Z10)... ne fait pas, car 30 secondes, ce n'est pas assez pour le montrer! (Voir la pub au bas de l'article)

À 3,8 millions de dollars le placement publicitaire de 30 secondes, la centaine de millions de téléspectateurs américains branchés à CBS étaient en droit de s'attendre à d'excellents messages. Cependant, le Super Bowl XLVII ne passera pas à l'histoire pour le côté surprenant de ses concepts publicitaires.

On peut certes retenir les exécutions absurdes de Doritos. Après tout, une chèvre qui adore dévorer des Doritos et qui donne une raclée à son maître pour en avoir peut marquer l'imaginaire! Mais plusieurs fans de football et de pub ont dû rester sur leur faim, hier.

La pub de Best Buy avec la comédienne Amy Poehler, qui passe en revue l'inventaire des magasins d'électronique? Décevante, surtout lorsqu'on la compare au message surréaliste d'il y a deux ans de l'annonceur avec Justin Bieber et Ozzy Osbourne.

Idem pour Chysler, l'annonceur qui nous a ébranlé, en 2011 et en 2012, respectivement avec ses messages avec Eminem et Clint Eastwood (It's Half Time in America).

Cette fois, pour Jeep, le patriotisme américain déclamé par Oprah Winfrey était trop cliché pour qu'on soit vraiment touché par les héros que sont les soldats de retour d'Afghanistan.

Et celle avec Psy pour Wonderful Pistachios? Alors que l'animateur américain satirique Bill Maher s'étonnait, sur Twitter, qu'aucun annonceur n'aie fait danser le Gangnam Style à des gens, en première demie du Super Bowl, le chanteur sud-coréen est rapidement apparu à la télé, vêtu en vert, pour danser avec des pistaches... Oui, Psy peut maintenant prendre sa retraite!

Partager

La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer