Duel Nike-Adidas à Londres

(Montréal) Les duels épiques ne manqueront pas aux Jeux olympiques de Londres. Michael Phelps-Ryan Lochte en natation. Usain Bolt-Yohan Blake au 100 mètres. Nike-Adidas dans les boutiques de vêtements.

Adidas mise sur les Jeux, où l'entreprise allemande est commanditaire officiel, pour déloger Nike comme équipementier favori des Britanniques d'ici trois ans.

Adidas a dépensé environ 100 millions de livres sterling (157 millions$CAN) en commandites et campagnes publicitaires pour les Jeux de Londres. «L'écart [avec Nike en Grande-Bretagne] se réduit chaque jour», a dit Herbert Hainer, PDG d'Adidas, à l'agence Reuters.

Nike contre-attaque

L'entreprise cofondée par Phil Knight ne compte toutefois pas se laisser faire. Durant les JO, Nike dépensera plusieurs dizaines de millions de dollars en publicité. N'étant pas commanditaire officiel des Jeux, Nike ne pourra toutefois pas faire mention des Jeux de Londres ni se servir des anneaux olympiques dans ses publicités.

Sa campagne de publicité, Find Your Greatness, mettra en vedette des dizaines de «sportifs du dimanche» dans 25 pays à compter d'aujourd'hui, juste à temps pour les cérémonies d'ouverture.

«L'idée est d'inspirer les sportifs de tous les jours et de les encourager à célébrer leurs performances», a dit Gregg Hoffman, responsable de la marque chez Nike, au quotidien britannique The Guardian.

Sans être officiellement commanditaire des Jeux, Nike aura une présence importante à Londres en commanditant les équipes olympiques de plusieurs pays.

La marque peut compter sur l'équipe la plus populaire à Londres: l'équipe de basket des États-Unis, favorite pour remporter le tournoi olympique avec ses vedettes de la NBA comme LeBron James, Kobe Bryant et Kevin Durant.

T-shirts dans les gradins

Et oui, les t-shirts Pepsi seront admis dans les gradins...

On ne badine pas avec le respect des marques de commerce des commanditaires aux Jeux olympiques. Mais le président du Comité organisateur des Jeux de Londres, Sebastien Coe, a poussé le concept un peu loin lors d'une entrevue à la BBC la semaine dernière.

Selon Lord Coe, les spectateurs aux épreuves des Jeux ne pourraient pas entrer dans les stades avec un t-shirt de Pepsi (Coke est le commanditaire officiel), mais pourraient «probablement» entrer avec des espadrilles Nike (Adidas est le commanditaire officiel).

Après la diffusion de l'entrevue à la BBC, le Comité organisateur des Jeux de Londres a rappelé aux spectateurs qu'ils pouvaient entrer dans les sites de compétition avec les vêtements de leur choix.

Les organisateurs feront toutefois preuve de vigilance pour éviter toute tentative de marketing d'embuscade.

En 1996 aux Jeux d'Atlanta, commandités par Reebok, les spectateurs avaient reçu des fanions Nike à agiter dans un stade.

Partager

La Presse Affaires vous suggère

  • Les Jeux de la pub

    Canada

    Les Jeux de la pub

    Les Jeux réunissent les meilleurs en sport comme en pub. Au Canada, Bell, Rona, la Royale et Air Canada utiliseront la carte olympique pour séduire... »

  • Le baptême olympique de Sid Lee

    Québec

    Le baptême olympique de Sid Lee

    Depuis deux ans, l'agence de publicité montréalaise concocte la campagne d'Adidas en Grande-Bretagne pour les Jeux de Londres. »

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer