Le déficit commercial du Canada a fondu à 1,5 milliard en octobre

Les exportations à destination des États-Unis ont augmenté... (Photo David Boily, archives La Presse)

Agrandir

Les exportations à destination des États-Unis ont augmenté de 4,1% pour se chiffrer à 33,3 milliards en octobre, menées par l'or sous forme brute. Les importations en provenance des États-Unis ont reculé de 0,6% pour se chiffrer à 29,8 milliards.

Photo David Boily, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Ottawa

Le déficit commercial du Canada a diminué davantage que prévu en octobre, les exportations s'étant améliorées pour la première fois depuis le mois de mai.

Le déficit d'octobre s'est ainsi chiffré à 1,5 milliard, a indiqué mardi Statistique Canada. Les exportations ont progressé de 2,7 %, pendant que les importations diminuaient de 1,6 %. En comparaison, ce déficit s'était établi à 3,4 milliards en septembre.

Les économistes misaient en moyenne sur un déficit de 2,7 milliards en octobre, selon les prévisions recueillies par Thomson Reuters.

L'économiste Dina Ignjatovic, de la Banque TD, a noté que la reprise des volumes d'exportations au mois d'octobre avait complètement effacé les déclins d'août et de septembre, ce qui donnait un bon point de départ au quatrième trimestre.

«Dans les mois à venir, les exportations devraient prendre un certain élan, soutenues par la vigueur de l'économie américaine et par un dollar canadien qui se négocie autour du seuil des 80 cents.»

«En outre, la grève d'une usine d'assemblage de véhicules automobiles qui avait pesé sur les exportations pendant la première moitié du mois devrait déboucher sur de meilleures exportations de véhicules pour la suite des choses.»

La Banque du Canada doit faire sa prochaine annonce sur les taux d'intérêt mercredi. Selon la plupart des observateurs, la banque centrale devrait laisser son taux directeur inchangé, à 1,0 %, après l'avoir haussé à deux reprises depuis le mois de juillet.

Selon Mme Ignjatovic, le rapport sur le commerce international et celui sur le marché de l'emploi - qui, publié la semaine dernière, faisait état de la création de 79 500 emplois en novembre - devraient être bien accueillis par la Banque du Canada.

«Avec la plupart des autres secteurs de l'économie qui évoluent comme l'a prédit la banque, une hausse des taux d'intérêt ne devrait pas être bien loin», a-t-elle écrit.

Les exportations ont totalisé 44,5 milliards en octobre, des gains ayant été enregistrés par 9 des 11 secteurs. Les prix ont grimpé de 1,5 % et les volumes ont progressé de 1,2 %.

Les exportations de produits chimiques de base et industriels et de produits en plastique et en caoutchouc ont grimpé de 12,4 %, tandis que ceux des produits en métal et des produits minéraux non métalliques ont augmenté de 4,5 %, a précisé Statistique Canada.

Entre-temps, les importations ont reculé à 45,9 milliards en octobre, essentiellement en raison d'une baisse de 8,1 % dans le secteur des véhicules automobiles et de leurs pièces. Les volumes d'importations ont diminué de 3,9 %, tandis que leurs prix ont grimpé de 2,4 %.

Les importations d'automobiles et de camions légers ont reculé de 8,8 % en octobre, les arrêts de travail et les fermetures planifiées dans l'industrie automobile ayant entraîné une forte baisse de la demande pour les pièces automobiles en octobre.




La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

publicité

publicité

la liste:3762:liste;la boite:318296:box

À lire sur La Presse Affaires

Précédent |

publicité

image title
Fermer