Le déficit commercial du Canada augmente à 3,4 milliards

Les exportations canadiennes ont diminué de 1% entre... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Les exportations canadiennes ont diminué de 1% entre juillet et août pour s'établir à 43,6 milliards de dollars, et le montant des importations est resté stable (47 milliards).

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Craig Wong
La Presse Canadienne
Ottawa

Les exportations canadiennes ont diminué pour un troisième mois de suite en août et le déficit commercial du pays s'est creusé, a indiqué jeudi Statistique Canada.

Le déficit commercial s'est établi à 3,4 milliards $ en août, a précisé l'agence fédérale, alors qu'il avait été de 3,0 milliards $ en juillet.

La valeur des exportations a glissé de 1,0 % en août pour atteindre 43,6 milliards $. Exprimées en volume, les exportations ont diminué de 1,9 %.

Pour sa part, la valeur des importations est restée essentiellement inchangée à 47 milliards $.

«Si jamais certains doutaient que le sommet de la croissance canadienne soit derrière nous, ce rapport confirme pratiquement que c'est le cas», a estimé Robert Kavcic, économiste principal à la Banque de Montréal, dans un rapport.

L'économie canadienne s'est montrée particulièrement forte pendant les six premiers mois de l'année. Cette vigueur a convaincu la Banque du Canada de hausser son taux d'intérêt directeur à deux reprises. Cependant, plusieurs observateurs s'attendent à ce que la cadence de cette croissance ralentisse dans la deuxième moitié de l'année.

M. Kavcic a estimé que les nouveaux chiffres sur le commerce donnaient «une raison de plus à la Banque du Canada de prendre une pause».

Selon Statistique Canada, les exportations de biens de consommation, de produits chimiques de base et industriels, de produits en plastique et en caoutchouc et de minerais et minéraux non métalliques ont diminué. En excluant les produits énergétiques, les exportations ont reculé de 1,4 %.

Entre-temps, les importations de véhicules automobiles et de leurs pièces ont progressé de 2,5 % à 9,3 milliards $, tandis que celles des minerais et minéraux non métalliques ont grimpé de 9,9 % à 1,2 milliard $.

Les importations de biens de consommation ont diminué de 1,8 % à 10,1 milliards $.

Selon l'économiste Dina Ignjatovic, de la Banque TD, le fait que l'économie américaine soit en bonne santé devrait soutenir la demande pour les biens fabriqués au Canada dans les mois à venir, ce qui devrait aider les volumes d'exportations.

«Cependant, l'appréciation du huard depuis le début septembre a quelque peu réduit la compétitivité des exportateurs canadiens et pourrait avoir un effet inverse», a noté Mme Ignjatovic dans une note à ses clients.

«L'issue des renégociations de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA) représente un certain risque, mais puisque les négociations progressent lentement, il est peu probable qu'elles aient un impact sur le commerce cette année.»

L'excédent commercial du Canada avec les États-Unis a diminué à 2,3 milliards $ en août, alors qu'il était de 3,2 milliards $ en juillet, alors que le dollar canadien se raffermissait face à la devise américaine.

Le déficit commercial du pays avec les pays autres que les États-Unis a glissé à 5,7 milliards $ en août, comparativement à celui de 6,2 milliards $ de juillet.




publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer