Le moral des ménages a fortement progressé aux États-Unis

Le moral des ménages aux États-Unis a fortement... (AFP)

Agrandir

Le moral des ménages aux États-Unis a fortement progressé en août par rapport à juillet, selon l'estimation actualisée de l'Université du Michigan publiée vendredi qui note toutefois un fléchissement à partir de la mi-août.

AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Le moral des ménages aux États-Unis a fortement progressé en août par rapport à juillet, selon l'estimation actualisée de l'Université du Michigan publiée vendredi qui note toutefois un fléchissement à partir de la mi-août.

Il s'est établi à 96,8 points contre 97,6 points initialement estimé pour les quinze premiers jours d'août.

Ce niveau reste très supérieur à celui de juillet (93,4 points) bien qu'en deçà aux attentes des analystes qui tablaient sur 97,1 points.

L'indice s'est amélioré régulièrement au cours des huit premiers mois de l'année et il faut remonter à 2000 pour constater une évolution dans la durée similaire. L'année 2000 avait alors enregistré l'amélioration la plus longue, notent les économistes de l'Université.

L'amélioration du moral des ménages cette année est largement due à un sentiment que la situation financière des ménages s'améliore.

Des niveaux bas pour le chômage, l'inflation et les taux d'intérêt combinés à de meilleures estimations des biens immobiliers et des portefeuilles d'actions contribuent à ce que les ménages évaluent à des niveaux très élevés leur situation financière.

Les économistes notent que peu de ménages ont mentionné des événements récents: les violences de Charlottesville, les tensions avec la Corée du Nord ou même le passage de l'ouragan Harvey.

Sur la tempête qui a dévasté le Texas et une partie de la Lousiane, ils nuancent toutefois leur propos en soulignant que les entretiens n'ont pas été menés en nombre suffisant.

Selon eux, Harvey pourrait par ailleurs ralentir le rythme de la croissance économique du troisième trimestre avec des prix de l'essence plus élevés ayant un impact direct sur les consommateurs.




publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer