Le «1 %» continue à s'enrichir

Pour faire partie du «1 %» des plus riches... (PHOTO SEAN KILPATRICK, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Pour faire partie du «1 %» des plus riches en 2013 au Canada, il fallait gagner au moins 222 000 $.

PHOTO SEAN KILPATRICK, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
OTTAWA

Le «1 %» des Canadiens les mieux nantis a vu son revenu moyen grimper de 1,2 % en 2013, pour se situer à 454 800 $, selon Statistique Canada.

L'augmentation du pourcentage enregistrée était au même niveau pour tous les contribuables, mais le montant des impôts payés par le «1 %» était en moyenne de 151 900 $, une hausse de 3000 $ - ou de 2 % - par rapport à 2012.

Les mieux nantis ont gagné 10,3 % des revenus totaux et ont versé 20,3 % des impôts aux niveaux fédéral, provincial et territorial en 2013, soit le même pourcentage qu'en 2012.

Les inégalités entre les revenus constituaient l'un des enjeux de la dernière campagne électorale au Canada.

Le Parti libéral, qui a été porté au pouvoir le 19 octobre dernier, a mené sa campagne en promettant de baisser les impôts pour la classe moyenne et d'augmenter ceux des Canadiens qui engrangent des revenus de 200 000 $ par année.

Pour faire partie du «1 %» des plus riches en 2013 au Canada, il fallait gagner au moins 222 000 $.

Les «5 %» les plus riches recevaient au moins 115 700 $, alors que les «10 %» gagnaient au moins 89 200 $.

Les femmes représentaient 21,9 % du «1 %» les plus riches du pays en 2013, alors qu'elles formaient 21,3 % des mieux nantis l'année précédente.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer