L'endettement des ménages s'alourdit

L'endettement supérieur en Alberta s'explique en grande partie... (Photo archives CNW)

Agrandir

L'endettement supérieur en Alberta s'explique en grande partie à cause de la hausse rapide des prix des maisons. Ci-dessus, un nouvel ensemble résidentiel domiciliaire à Canmore, au pied des Rocheuses.

Photo archives CNW

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Canadiens sont de plus en plus endettés. C'est ce que révèle la plus récente étude annuelle du Groupe BMO (Banque de Montréal) sur l'endettement. Celui-ci s'est creusé dans toutes les provinces, sauf l'Ontario, le Manitoba et la Saskatchewan. Les Québécois peuvent se targuer d'être les moins endettés au pays, même si la somme de leurs dettes est passée de 56 860$ à 59 805$, de 2013 à 2014. Explications.

76 140$

La dette moyenne des ménages canadiens a crû de 72 045$ à 76 140$, de 2013 à 2014. L'Alberta est la province avec l'endettement et la hausse d'endettement les plus élevés: de 2013 à 2014, la somme est passée de 80 026$ à 124 838$, soit un bond de 37%. Les raisons? À la fois l'économie prospère de la province, son activité immobilière intense et les revenus en hausse de ses habitants. «Si la dette des ménages albertains est si élevée par rapport aux autres provinces, c'est peut-être en partie à cause de la hausse rapide des prix des maisons, qui a obligé les acheteurs à contracter des emprunts hypothécaires plus élevés», résume Sal Guatieri, économiste principal de BMO Marchés des capitaux.

Cartes de crédit

Plus d'un Canadien sur deux a une dette de carte de crédit, 43% ont une dette hypothécaire, soit une hausse de 13% de 2013 à 2014. Et 13% ont un prêt étudiant. «Mais les dettes de carte de crédit et les prêts étudiants sont à la baisse, note Alex Koustas, économiste de BMO Marchés des capitaux. En général, au Canada, le taux de croissance du crédit est de 6% et les revenus disponibles sont en hausse de 3,5%. Le rythme de croissance du crédit devient égal avec les revenus disponibles.»

Les Québécois plus sages

Malgré une hausse, c'est au Québec que l'endettement moyen est le moins élevé. Celui-ci s'établit à 59 805$, en hausse de 5%. «Le prix des maisons n'augmente pas aussi vite que dans le reste du Canada, souligne Alex Koustas. Par ailleurs, étonnamment, le nombre de prêts étudiants est nettement inférieur dans le reste du Canada même si les droits de scolarité sont plus élevés ailleurs qu'au Québec.»

Beau ou pas dans les Prairies?

Contrairement aux autres provinces, on note une baisse de l'endettement moyen au Manitoba et en Saskatchewan. Celui-ci est effectivement passé de 82 100$ à 68 437$ en un an. L'Ontario est dans la même situation, où l'endettement moyen a glissé de 76 970$ à 67 507$. «L'économie a ralenti un peu au Manitoba et en Saskatchewan et ç'a poussé les ménages à réduire leur crédit personnel», dit Alex Koustas.

Un problème à la longue?

«Je ne crois pas, répond Alex Koustas. Selon Statistique Canada, le revenu personnel augmente de façon plus poussée (3,5%). L'économie avance à un rythme assez bon et le taux de chômage baisse.» En Colombie-Britannique, l'endettement moyen s'élève à 99 834$ et dans les provinces de l'Atlantique, à 64 120$.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

la liste:3762:liste;la boite:318296:box

À lire sur La Presse Affaires

Précédent |

publicité

image title
Fermer