Signaux contraires sur l'expansion manufacturière en Chine

Agence France-Presse
Hong Kong

L'expansion de l'activité manufacturière en Chine a légèrement ralenti en janvier, a annoncé vendredi le gouvernement, tandis que la banque HSBC a au contraire mesuré la plus forte hausse de cet indicateur depuis deux ans.

L'indice PMI des directeurs d'achat compilé par la Fédération chinoise de la logistique et des achats (CFLP), publié vendredi, s'est établi à 50,4 en janvier, contre 50,6 en décembre.

La banque HSBC, qui calcule son propre indice PMI, a de son côté annoncé jeudi soir un chiffre de 52,3 pour janvier, montrant une «relative amélioration» des conditions du secteur manufacturier dans la deuxième économie mondiale.

Un chiffre supérieur à 50 marque une expansion, une valeur inférieure à cette limite une contraction.

Selon HSBC, l'expansion de la production manufacturière en Chine a été en janvier la plus forte d'un mois sur l'autre depuis deux ans.

Si les chiffres officiels marquent une pause dans la récente reprise de l'activité, pour nombre d'analystes ils s'inscrivent toujours dans une tendance globale à la hausse.

Les deux publications font apparaître une «expansion, reflétant notre scénario d'un modeste rebond d'une économie intérieure qui continuer à croître en 2013», a ainsi déclaré Yifan Hu, responsable à Haitong International.

Et selon Tang Yonggang, analyste à Hongyuan Securities, interrogé par Dow Jones Newswires: «L'indice PMI (officiel) était inférieur aux attentes, pour autant il n'était pas trop bas, donc la tendance à l'expansion dans le secteur manufacturier n'est pas entamée».

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer