Les grands patrons moins pessimistes pour 2013

Agence France-Presse
Davos, Suisse

Les grands patrons sont moins pessimistes quant à leurs prévisions pour l'économie mondiale en 2013, par rapport à 2012, mais restent néanmoins prudents, selon une étude publiée mardi à Davos, en marge du Forum économique mondial (WEF).

Les grands patrons internationaux sont aussi moins confiants que l'année dernière, à propos des perspectives de croissance de leur propre société, selon l'étude du cabinet PricewaterhouseCoopers, qui a interrogé 1330 directeurs exécutifs dans 68 pays.

Seulement 28% des patrons ont déclaré qu'ils s'attendaient à un nouveau recul de l'économie mondiale en 2013, contre 48% en 2012. 52% des patrons interrogés estiment que la situation devrait rester stable.

Mais seulement 36% ont indiqué être «très confiants» dans les perspectives de croissance de leur propre société au cours des 12 prochains mois, à comparer avec 40% en 2012 et 48% en 2011.

«C'est un peu plus positif que l'année dernière» en termes de prévision pour l'économie mondiale, a déclaré Denny Nally, président de PricewaterhouseCoopers International, en présentant l'étude à Davos.

«Les directeurs généraux disant qu'ils s'attendent à une autre année difficile sur le plan économique» a-t-il dit, «le tableau n'est pas très sombre, mais nous sommes en présence d'une économie qui cherche à s'en sortir».

En dépit des mesures pour restaurer la confiance dans la zone euro, les patrons occidentaux ont été les plus pessimistes parmi les directeurs interrogés, avec 22% se déclarant très confiants en la croissance, soit moins que l'année dernière (27%).

Les patrons français sont particulièrement pessimistes, avec seulement 13% d'avis positifs.

Les patrons nord-américains, de la région Asie-Pacique, africains se sont aussi montrés moins confiants.

En revanche, les patrons sud-américains ont majoritairement répondu (53%) être confiants à court-terme, soit un peu plus que l'année dernière.

Par pays, ce sont les patrons russes qui sont le plus confiants, avec 66% d'entre eux se montrant très positifs pour 2013.

Interrogés sur leurs craintes, les patrons ont placé au premier rang de leurs préoccupations l'incertitude liée à la situation économique.

D'autres sujets d'inquiétude sont les déficits budgétaires, la «sur-régulation», le manque de stabilité des marchés de capitaux, et «le poids de plus en plus lourd des impôts».

Le Forum économique mondial réunit chaque année à Davos les principaux dirigeants et leaders mondiaux.

Le Forum commence ses travaux mercredi, après une ouverture formelle mardi soir, et dure jusqu'à samedi.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer