Nette accélération des embauches dans le privé aux É-U

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Les gains dans l'emploi ont ralenti ces derniers... (PHOTO ROBERT GALBRAITH, REUTERS)

Agrandir

PHOTO ROBERT GALBRAITH, REUTERS

Les gains dans l'emploi ont ralenti ces derniers mois. Les employeurs américains ont embauché en moyenne 155 000 travailleurs par mois depuis avril.

Agence France-Presse
Washington

Les entreprises privées ont embauché massivement aux États-Unis en décembre en dépit des tergiversations politiques sur la façon d'éviter au pays le «mur budgétaire», selon l'enquête mensuelle sur l'emploi publiée jeudi par la société de services informatiques ADP.

Les entreprises privées ont créé ce mois-là 215 000 emplois de plus qu'elles n'en détruisaient dans le pays, en données corrigées des variations saisonnières, indique ADP dans un communiqué.

Nettement supérieur à la prévision médiane des analystes (140 000), ce chiffre correspond aux créations nettes d'emplois les plus fortes en 10 mois et traduit une augmentation du solde des embauches de plus de 45% par rapport à celui de novembre (revu à la hausse).

«Le marché de l'emploi a tenu bon en décembre en dépit de l'intensification des négociations sur le mur budgétaire à Washington», écrivent les auteurs de l'enquête.

«Les bases du marché du travail se sont renforcées», ajoute le communiqué, notant que «les entreprises sont même devenues plus volontaires dans leurs embauches sur la fin de l'année», en dépit d'un blocage persistant au Congrès sur les questions budgétaires qui n'a été levé que le 1er janvier, par un accord largement jugé insuffisant.

Selon les chiffres d'ADP, société spécialisée dans les solutions de gestion de la paye et des ressources humaines, près de 60% des embauches nettes du mois ont été le fait des petites et moyennes entreprises (moins de 500 employés).

L'enquête note une reprise «encourageante» de l'emploi dans le bâtiment, où 39 000 postes auraient été créés en décembre, mais indique que ce chiffre est sans doute gonflé par les efforts de reconstruction après le passage de l'ouragan Sandy fin octobre sur le nord-est du pays.

Les chiffres d'ADP ont été publiés à la veille du rapport officiel sur la situation de l'emploi et le chômage aux États-Unis en décembre.

Avant la parution de l'enquête, les analystes estimaient que ce document devait faire apparaître une hausse des créations d'emplois (publics et privés) de 2,7% par rapport à novembre, et un taux de chômage sable à 7,7%, son niveau le plus faible en près de quatre ans.

Le ministère du Travail a par ailleurs annoncé jeudi que les nouvelles inscriptions au chômage avaient rebondi aux États-Unis dans les derniers jours de l'année.

Il a recensé le dépôt de 372 000 demandes d'allocations de chômage dans le pays du 23 au 29 décembre, en données corrigées des variations saisonnières, soit 2,8% de plus que la semaine précédente.

La hausse annoncée est supérieure à ce que pensaient les analystes dont l'estimation médiane donnait l'indicateur du ministère à 365 000.

Selon une autre étude publiée jeudi par le cabinet de replacement de cadres Challenger, Gray & Christmas, les licenciements annoncés en décembre par les entreprises américaines ont chuté de 43% par rapport à novembre, après trois mois consécutifs de hausse.

Ces annonces menacent 32 556 personnes aux États-Unis et dans le monde, soit 22% de moins qu'un an plus tôt, précise le cabinet dans un communiqué.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires »

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer