Les consommateurs canadiens de plus en plus confiants

Le sondage, auquel 1500 personnes ont répondu en novembre, indique que deux... (Photo: Robert Skinner, archives La Presse)

Agrandir

Photo: Robert Skinner, archives La Presse

La Presse Canadienne
Toronto

Le sondage, auquel 1500 personnes ont répondu en novembre, indique que deux tiers des participants pensent que l'économie est en croissance, le plus haut niveau depuis 2011.

Les résultats de ce sondage, réalisé par le Gandalf Group, se retrouvent dans le plus récent Consumerology Report de l'agence Bensimon Byrne. Le sondage est réalisé à chaque trimestre et mesure l'attitude des Canadiens par rapport aux tendances macroéconomiques qui affectent la consommation.

Au Québec, l'enquête indique que les deux tiers des résidants estiment que l'économie provinciale est en déclin - une hausse par rapport au trimestre précédent.

Au pays, le rapport indique que 55% des personnes qui ont répondu croient que leur situation est meilleure actuellement qu'il y a un an, alors que 45% perçoivent leur situation comme étant pire.

Les données recueillies suggèrent aussi que plus leur revenu est élevé, mieux les Canadiens se portent par rapport à l'économie.

La moitié de ceux qui avaient des revenus inférieurs à 50 000 $ par année ont dit que leur situation était meilleure que l'année dernière, alors que la proportion monte à 70% pour ceux qui gagnent plus de 100 000$.

Le sondage a été réalisé entre le 6 et le 21 novembre.

Le coup de sonde en ligne ne précise pas de marge d'erreur, la firme affirmant simplement que le contingent de personnes interrogées est proportionnel en âge, genre et secteur de résidence à la population canadienne.

Les résultats sont contraires à l'indice de confiance dans l'économie compilé durant la même période par le Conference Board du Canada.

Cet organisme privé dont les bureaux sont à Ottawa a indiqué la semaine dernière que son indice de confiance des consommateurs avait chuté de 0,8 point en novembre pour atteindre 80,3 points. Les données ont été recueillies entre le 1er et le 12 novembre.

L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a affirmé mercredi que la croissance économique au Canada avait été modérée pendant la deuxième moitié de 2012 et qu'elle le restera jusqu'au milieu de l'an prochain.

L'organisation a averti que le Canada n'était pas sorti du bois. Outre les risques habituels posés par l'Europe et d'autres régions, l'OCDE a indiqué que l'économie domestique canadienne avait perdu de son équilibre depuis la récession de 2008-2009.

Les risques domestiques résident essentiellement dans le niveau élevé de l'endettement des ménages et dans le fait que le niveau élevé des prix des maisons est pris pour acquis, a estimé l'OCDE.

Le groupe de recherche s'attend à ce que l'économie canadienne croisse de 1,5% au dernier trimestre de cette année et de seulement 1,8% en 2013.

 

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer