La croissance sera plus faible que prévu au Canada

Le FMI prévoit que le taux de chômage... (Photo: Reuters)

Agrandir

Photo: Reuters

Le FMI prévoit que le taux de chômage canadien augmentera, passant de 7,3% à 7,5% ou davantage.

Le Fonds monétaire international (FMI) a révisé à la baisse ses prévisions de croissance économique pour le Canada et d'autres pays développés. Selon l'institution, le PIB canadien ne devrait croître que de 2,1% cette année, et de 1,9% l'an prochain.

Ces prévisions sont en deçà des attentes de la Banque du Canada et sont plus faibles que de précédentes prévisions du FMI.

Le Fonds prévoit également que le taux de chômage canadien augmentera, passant de 7,3% à 7,5% ou davantage.

Selon l'économiste en chef du FMI, l'économie mondiale est entrée dans une «nouvelle phase dangereuse».

L'institution a ainsi fortement réduit ses prévisions de croissance pour les États-Unis et l'Europe jusqu'à la fin de la prochaine année. Le FMI s'attend désormais à ce que l'économie américaine croisse de seulement 1,5% cette année et de 1,8% en 2012. En juin, le FMI prévoyait plutôt des croissances respectives de 2,5 et 2,7%.

Même pour atteindre ce faible taux de croissance, l'économie américaine devra prendre de l'expansion à un rythme beaucoup plus rapide au cours du second semestre que son taux de croissance annualisé de 0,7% des six premiers mois de l'année.

Le FMI a également abaissé ses perspectives de croissance pour les 17 pays de la zone euro, prévoyant une croissance de 1,6% cette année et de 1,1% l'an prochain. Cette prévision plus sombre pour l'Europe est basée sur des craintes que les nations de l'euro ne seront pas capables de surmonter leur crise de la dette et de l'empêcher de déstabiliser la région.

Partager

La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer