Brésil: le FMI «surveille» et maintient ses prévisions «pour le moment»

Le président brésilien Michel Temer est accusé d'avoir... (Photo Andressa Anholete, AFP)

Agrandir

Le président brésilien Michel Temer est accusé d'avoir avalisé le versement de pots-de-vin dans le cadre du scandale de corruption Petrobras. La population demande son départ.

Photo Andressa Anholete, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Le FMI «surveille» la situation au Brésil, déstabilisé par une nouvelle crise politique, et décidera bientôt si les prévisions de croissance du pays doivent être abaissées, a indiqué vendredi un de ses responsables.

«Nous allons surveiller la situation dans les prochaines semaines pour évaluer si nous avons besoin de modifier nos prévisions», a déclaré le chef de la division Amériques du Fonds monétaire international, Alejandro Werner.

Le président brésilien Michel Temer est accusé d'avoir avalisé le versement de pots-de-vin dans le cadre du scandale de corruption Petrobras, provoquant une nouvelle secousse dans le géant d'Amérique du Sud et une brutale chute de la Bourse de Sao Paulo.

«La volatilité s'est accrue», a noté M. Werner lors d'une conférence de presse.

Un an après la destitution de l'ancienne présidente Dilma Rousseff, ce nouveau scandale au Brésil risque de freiner considérablement les efforts du gouvernement pour relancer l'économie après deux années consécutives de profonde récession (-3,6% en 2016).

En avril, le FMI avait prédit que le pays renouerait de justesse avec la croissance économique (+0,2%).

«Pour le moment, nous maintenons nos prévisions mais nous allons surveiller la situation étroitement», a assuré M. Werner.




publicité

publicité

publicité

publicité

la liste:3762:liste;la boite:318296:box

À lire sur La Presse Affaires

Précédent |

publicité

image title
Fermer