Chine: la banque centrale resserre sa politique monétaire

Pékin a engagé une délicate réorientation de son... (REUTERS)

Agrandir

Pékin a engagé une délicate réorientation de son économie, soutenue l'an dernier par le crédit bon marché et l'immobilier, dont les prix ont flambé. La Chine a pu ainsi afficher une croissance économique de 6,7% en 2016, son taux le plus bas depuis 26 ans. Mais le risque d'éclatement de la bulle incite le régime communiste à resserrer le coût du crédit.

REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Shangai

La Banque populaire de Chine (BPC) a annoncé jeudi un resserrement de sa politique monétaire en relevant d'un dixième de point ses taux courts sur le marché monétaire.

Cette mesure intervient au lendemain du relèvement des taux américains par la Réserve fédérale américaine.

Dans un communiqué, la BPC a précisé que ses taux à 7, 14 et 28 jours augmentaient de 0,10 point.

Le mois dernier, la BPC avait relevé ces mêmes taux à 2,35%, 2,5% et 2,65% respectivement. Il s'agissait du premier relèvement depuis 2013 pour les taux à 7 et 14 jours, et depuis 2015 pour le taux à 28 jours.

Les taux à six mois et à un an ont également été relevés jeudi de 0,10 point tandis que les taux directeurs demeurent inchangés.

Le relèvement vise «à combattre les bulles spéculatives et à prévenir les risques», a indiqué la BPC dans un communiqué.

Pékin a engagé une délicate réorientation de son économie, soutenue l'an dernier par le crédit bon marché et l'immobilier, dont les prix ont flambé. La Chine a pu ainsi afficher une croissance économique de 6,7% en 2016, son taux le plus bas depuis 26 ans. Mais le risque d'éclatement de la bulle incite le régime communiste à resserrer le coût du crédit.

Parallèlement, les autorités tentent d'enrayer la fuite des capitaux, alors que les épargnants cherchent à l'étranger des placements rémunérateurs qu'ils ne trouvent plus dans le pays depuis la chute des marchés boursiers à l'été 2015. Cette fuite des capitaux entraîne à son tour une chute du yuan, la monnaie nationale tombée ces derniers mois à son plus bas niveau depuis huit ans face au dollar.

Les analystes de Capital Economics ont estimé dans une note que ce relèvement des taux courts est «un resserrement de base» et qu'il aura peu d'effet immédiat.




publicité

publicité

publicité

Blogues >

Blogues >

Le blogue immobilier

Le blogue immobilier

Merci, bonsoir

publicité

image title
Fermer