Selon Trudeau, l'accord de libre-échange avec l'UE sera signé en 2016

Le premier ministre Justin Trudeau a dit s'attendre à ce que l'accord ambitieux... (Photo Darryl Dyck, archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Photo Darryl Dyck, archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
OTTAWA

Le premier ministre Justin Trudeau a dit s'attendre à ce que l'accord ambitieux de libre-échange entre le Canada et l'Union européenne soit signé cette année.

S'il est ratifié, il s'agira d'un jalon important dans les relations entre le Canada et le bloc européen de 28 pays.

Le négociateur en chef du Canada avait déjà dit prévoir que l'entente, connue sous le nom d'Accord économique et commercial global (AECG), serait ratifiée dans le courant de 2017.

M. Trudeau a tenu ces propos durant un bref discours à l'occasion d'un événement soulignant le 40e anniversaire des relations diplomatiques entre le Canada et l'Union européenne.

Plus tôt cette semaine, le négociateur en chef du Canada pour l'AECG, Steve Verhuel, a affirmé que le Canada travaillait avec l'UE pour réexaminer les dispositions controversées de protection des investisseurs dans l'entente à l'initiative du gouvernement Trudeau.

Les Européens avaient soulevé la question auprès du Canada après l'émergence d'une opposition politique en Europe en 2014 à un chapitre portant sur le règlement de litiges entre des entreprises et les gouvernements, connu sous le nom de mécanisme de règlement des différends entre investisseurs et États, a indiqué M. Verhuel.

Certains politiciens redoutent que ce mécanisme mine la souveraineté nationale en permettant aux entreprises de poursuivre indûment les États devant des tribunaux d'arbitrage.

M. Trudeau n'a pas fait mention de cet obstacle, mais a affirmé que ses ministres avaient reçu la directive de travailler de manière constructive avec leurs homologues européens.

«L'UE est la plus importante économie au monde, le principal donateur d'aides humanitaire et au développement, et un joueur central dans la prise en compte des défis mondiaux», déclare le premier ministre dans le texte de son discours.

«J'ai encouragé mes ministres - plusieurs sont ici ce soir (jeudi) - à travailler étroitement avec l'UE pour livrer leurs mandats ambitieux pour les Canadiens.»

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer