Hong Kong est l'économie la plus «libre» du monde

Hong Kong doit son rang à la liberté... (Photo archives Reuters)

Agrandir

Hong Kong doit son rang à la liberté de commerce et d'investissement, conjuguée à une faible pression fiscale, qui y prévalent.

Photo archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Hong Kong

Hong Kong reste l'économie la plus «libre» de la planète pour la 20e année consécutive, le Canada arrivant en 6e position, révèle mardi le classement annuel du Wall Street Journal et de l'Heritage Foundation.

Hong Kong, Singapour, l'Australie, la Suisse et la Nouvelle-Zélande sont les cinq États les plus favorables à la liberté d'entreprendre, selon ce classement d'inspiration libérale.

Viennent ensuite notamment le Canada (6), les États-Unis (12) et le Royaume-Uni (14).

Le score général de Hong Kong, territoire autonome chinois depuis 1997, «est légèrement meilleur que l'an dernier grâce aux améliorations réalisées dans (la réduction) du périmètre public et l'efficacité administrative qui compensent un recul (...) en termes de corruption», note la fondation américaine sur son site internet.

Hong Kong doit son rang à la liberté de commerce et d'investissement, conjuguée à une faible pression fiscale, qui y prévalent.

Moins bien notée que le Kazakhstan et la Roumanie, la France, 33e pays européen sur 43, manque de liberté monétaire et fiscale, ainsi que de liberté d'entreprendre, affirme l'enquête.

Depuis la publication du premier indice en 1995, la liberté économique en France «stagne», marquée par la corruption, des impôts et des dépenses publiques élevés, ajoute la fondation.

«L'État contrôle toujours d'importants secteurs de l'économie en tant qu'actionnaire, et les dépenses publiques représentent plus de la moitié du PIB», poursuit-elle.

La Corée du Nord obtient la plus mauvaise note du classement, après Cuba et le Zimbabwe.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer