Le FMI reste prudent sur la croissance au Canada

Agence France-Presse
Montréal

Le Canada devrait connaître en 2013 une croissance de 1,8%, estime jeudi le Fonds Monétaire International (FMI), se montrant plus prudent que la banque centrale du pays qui mise sur 2% et encourageant l'Etat à engager des réformes pour réduire la dette publique.

Dans son rapport annuel sur l'état de l'économie canadienne, le FMI note que des «réformes permettant de contenir durablement les dépenses et de renforcer les revenus» seront requises pour réduire à long terme la dette du gouvernement.

«Ralentir l'augmentation des dépenses de santé au niveau provincial serait particulièrement important à cet égard», indique le rapport du FMI, qui invite aussi le Canada à préparer un «rapport exhaustif sur la viabilité des finances publiques à tous les niveaux de gouvernement».

Dans ce contexte, le FMI pointe le logement comme un secteur particulièrement vulnérable, évoquant le ratio croissant de l'endettement des ménages par rapport à leurs revenus.

Si ce ratio continue à monter, dit-il, des «mesures supplémentaires» pourraient être nécessaires.

Enfin, le Fonds évoque «les opportunités et les défis» qu'apportent les cours élevés de matières premières exportées par le Canada.

S'ils renforcent la croissance et les revenus du gouvernement, le FMI recommande qu'ils s'accompagnent aussi d'une amélioration de la productivité et de la pénétration de nouveaux marchés.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer