Le Canada et le Japon veulent un traité de libre-échange

Sur le même thème

Stephen Harper a téléphoné lundi soir à Shinzo... (Photo Koji Sasahara, Associated Press)

Agrandir

Photo Koji Sasahara, Associated Press

Stephen Harper a téléphoné lundi soir à Shinzo Abe (notre photo) pour le féliciter de sa récente victoire électorale.

La Presse Canadienne
Ottawa

Le premier ministre du Canada et son homologue du Japon espèrent pourvoir s'entendre sur la conclusion d'un accord de libre-échange entre les deux pays.

Stephen Harper a téléphoné lundi soir au premier ministre japonais Shinzo Abe pour le féliciter de sa récente victoire électorale.

Ottawa estime que les deux pays profiteraient d'un élargissement de leurs relations économiques et de leurs échanges commerciaux.

Le bureau du premier ministre du Canada affirme que MM.Harper et Abe ont aussi discuté de coopération énergétique et de sécurité internationale. M.Harper a aussi offert ses condoléances au peuple japonais et aux familles des victimes japonaises de l'attaque terroriste survenue il y a quelques jours en Algérie.

La conversation entre les deux chefs de gouvernement est survenue quelques heures après que le Japon ait annoncé un assouplissement de ses restrictions sur l'importation de boeuf en provenance de quatre pays, dont le Canada. Il y a une dizaine d'années, Tokyo avait érigé des barrières commerciales dans la foulée de l'éclosion de cas d'encéphalopathie spongiforme bovine.

Le Japon permettra l'importation de viande bovine provenant de bêtes âgées de moins de 30 mois à compter du 1er février. En vertu de ces nouvelles normes, le gouvernement canadien évalue que la valeur potentielle de ses exportations vers le Japon doublera pour atteindre environ 150 millions de dollars par année.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer