FMI: le monde est encore dans la «zone de danger»

José Viñals... (Photo AFP)

Agrandir

Photo AFP

José Viñals

Agence France-Presse
PUNTA DEL ESTE, Uruguay

En dépit de l'amélioration constatée ces dernières semaines sur les marchés financiers, le monde n'est toujours pas sorti de la «zone de danger», a averti vendredi le Fonds monétaire international (FMI), appelant l'Europe à adopter une «stratégie de croissance».

>  Sur le web: le site du Fonds monétaire international

«Les risques sont moindres aujourd'hui, mais ils n'ont pas disparu, et nous restons dans la zone de danger», a estimé vendredi José Viñals, directeur du département des marchés internationaux au FMI à l'issue d'un séminaire dans la station balnéaire uruguayenne de Punta del Este.

«Nous devons voir la situation favorable sur les marchés financiers ces dernières semaines comme un encouragement pour persévérer dans les politiques de stabilité qui nous donneront davantage de tranquillité, et non comme une invitation à relâcher nos efforts», a-t-il ajouté.

M. Viñals a également salué les politiques anti-crise en vigueur dans les pays de l'Union européenne, mais il a appelé ces pays à prendre «d'autres mesures» et à adopter une «stratégie de croissance».

Selon le responsable du FMI, il est nécessaire de «mettre en oeuvre un pare-feu suffisamment important et solide pour stabiliser totalement la situation et permettre de rétablir la confiance parmi tous les acteurs économiques et financiers».

«Les politiques d'assainissement budgétaire doivent rétablir la stabilité des finances publiques à moyen terme, mais nous rappelons qu'il s'agit d'un marathon, d'une course de fond, et non d'un sprint. Il faut prendre son temps étant donné les conditions de nos économies afin de ne pas compromettre le peu de croissance économique que nous avons» obtenue, a encore exhorté M. Viñals.

Le séminaire de Punta del Este (140 km à l'est de Montevideo) a réuni de mercredi à vendredi plus de 60 représentants des Banques centrales d'Amérique Latine, d'Asie, d'Europe et des États-Unis.

Partager

La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer