De plus en plus de retraités parmi les hôtes d'Airbnb

Dans un rapport publié en novembre 2016, Airbnb... (PHOTO ARCHIVES AFP)

Agrandir

Dans un rapport publié en novembre 2016, Airbnb a indiqué une hausse fulgurante du nombre de personnes de 65 ans et plus qui offrent des services d'hébergement sur sa plateforme.

PHOTO ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'économie du partage semble attirer de plus en plus les retraités et les préretraités. Dans un rapport publié en novembre 2016, Airbnb a indiqué une hausse fulgurante du nombre de personnes de 65 ans et plus qui offrent des services d'hébergement sur sa plateforme.

Selon Airbnb, le nombre de ces hôtes a augmenté de 54% de novembre 2015 à novembre 2016 à Toronto. «À Vancouver, cette croissance a été de 40% sur la même période», précise la société. L'entreprise soutient que la catégorie des 65 ans et plus est celle qui a connu la plus forte croissance au cours de la période susmentionnée. Toutefois, elle ne représente que 6% des hôtes dans les deux villes.

Le rapport d'Airbnb mentionne également que les hôtes de 65 ans et plus de Toronto ont gagné un revenu annuel moyen de 6700 $ grâce aux services d'hébergement offerts. Ce montant est inférieur au revenu de base de pension de 6848 $, versé à cette période par le fédéral. «Ceux de Vancouver ont gagné en moyenne 12 000 $ sur la même période.»

«J'aime le monde»

Edna, une Montréalaise retraitée de 66 ans qui a demandé de taire son nom de famille, met son appartement en location sur Airbnb fréquemment. Edna affirme que c'est la recherche de la compagnie des gens qui la pousse à le faire. 

«Je voulais avoir des gens à la maison. J'ai entendu parler d'Airbnb et j'ai décidé d'essayer depuis 2015. Je ne gagne pas beaucoup. Je le fais pour la recherche de l'expérience.» Edna dit aimer l'énergie des visiteurs. «Ça vaut plus que l'argent. J'ai choisi cela parce que j'aime le monde. J'essaie de rendre ma vie très intéressante et riche en même temps.»

D'après Alex Dagg, gestionnaire de la politique publique pour Airbnb Canada, ces chiffres s'expliquent par le fait que les personnes de 65 ans et plus qui restent à la maison veulent vivre de belles expériences. 

«Elles reçoivent les meilleures notes dans les sondages de satisfaction de la clientèle. Leurs enfants ne sont plus à la maison et souvent, elles ont un revenu fixe.»

Le professeur Pierre-Carl Michaud, de HEC Montréal, affirme que l'adoption de l'économie du partage est une tendance observée depuis quelque temps chez les 65 ans et plus. «Les gens veulent rester plus longtemps sur le marché du travail. Certaines personnes trouvent d'autres moyens pour gagner du revenu», a déclaré M. Michaud.

Selon les résultats de l'Enquête nationale auprès des ménages menée en 2011 par Statistique Canada, les travailleurs âgés de 55 ans et plus représentaient 18,7% de l'emploi total, comparativement à 15,5% selon les données du recensement de 2006, soit une hausse de 3,2%. «Ceci était le résultat du vieillissement de la génération du baby-boom et de l'accroissement de la participation des travailleurs plus âgés dans la population active», avait expliqué l'organisme.




publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer