Immobilier industriel: le marché à l'avantage des propriétaires

Les locaux des parcs industriels se remplissent dans... (PHOTO OLIVIER JEAN, archives LA PRESSE)

Agrandir

Les locaux des parcs industriels se remplissent dans la région de Montréal.

PHOTO OLIVIER JEAN, archives LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
André Dubuc
André Dubuc
La Presse

Portés par l'essor du commerce électronique, les locaux des parcs industriels se remplissent dans la région de Montréal, au point où le marché est en train de basculer à l'avantage des propriétaires, soutient l'agence immobilière CBRE. Voici cinq chiffres pour comprendre une situation qui s'est rarement produite au cours des 20 dernières années.

Avi Krispine, directeur général de CBRE Québec... (Photo Marco Campanozzi, Archives La Presse) - image 1.0

Agrandir

Avi Krispine, directeur général de CBRE Québec

Photo Marco Campanozzi, Archives La Presse

6,8 %

En baisse significative depuis 2010, le taux de disponibilité couvre à la fois les locaux vacants et les locaux offerts en location, mais pour lesquels leur propriétaire perçoit toujours un loyer. Une autre agence immobilière, Jones Lang LaSalle (JLL), évalue le taux d'inoccupation des locaux industriels à 5,5 % au premier trimestre 2017.

1,2 MILLION DE PIEDS CARRÉS

Le début de 2017 a été excellent, avec une absorption nette positive de 1,2 million de pieds carrés, d'après CBRE. Une absorption positive signifie que la superficie louée a augmenté au cours de la période, tandis qu'une absorption négative signifie que la superficie louée a diminué. L'agence JLL calcule, de son côté, une absorption positive de 2 millions de pieds carrés au premier trimestre.

DE 5 À 10 %

Le resserrement du marché a entre autres pour effet de diminuer l'écart entre les loyers demandés et les loyers négociés, observe CBRE. « L'écart était d'environ 25 %, il avoisine désormais les 5 à 10 % », souligne Avi Krispine, directeur général de CBRE Québec, dans une entrevue.

1 MILLION DE PIEDS CARRÉS

C'est l'impact du commerce électronique sur la demande de locaux industriels, explique M. Krispine. « Chaque milliard de dollars de ventes en ligne nécessite l'utilisation de 1 million de pieds carrés d'entreposage », dit-il. Le taux de chômage à 6 %, un creux depuis 1976, le gouvernement provincial qui est en surplus budgétaire et la confiance des particuliers et des entreprises contribuent aussi à la croissance de la demande pour des locaux industriels.

301,5 MILLIONS DE PIEDS CARRÉS

Superficie de l'inventaire des immeubles industriels offerts dans la région de Montréal. Le deuxième secteur industriel en importance au pays après celui de Toronto.




publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer