Prix des logements: bond à Toronto, recul à Montréal et Québec

Au Québec, les prix des maisons ont baissé... (Photo Robert Skinner, archives La Presse)

Agrandir

Au Québec, les prix des maisons ont baissé en février de 0,2% à Montréal et de 0,9% à Québec.

Photo Robert Skinner, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
André Dubuc
André Dubuc
La Presse

L'indice de prix de maison Teranet-Banque Nationale a augmenté de 1 % en février au Canada.

Sur 12 mois, la hausse à l'échelle nationale s'élève à 13,4 %, la progression annuelle la plus élevée depuis novembre 2006.

Trois villes expliquent la hausse vigoureuse : Toronto, Hamilton et Victoria.

L'inflation dans les prix de l'immobilier dans la Ville Reine atteint 23 % en rythme annuel en février, un record.

Hamilton, aspiré par le mouvement, connaît une hausse des prix sur 12 mois de 19,7%, autre record.

Au Québec, les prix ont plutôt baissé en février de 0,2% à Montréal et de 0,9% à Québec.

Sur 12 mois, les prix des logements montent à Montréal de 3,9 %, mais baissent à Québec de 1,8 %.

«Pour pouvoir bien évaluer le marché canadien de la revente de logements, il est essentiel de reconnaître la dichotomie entre des marchés tels que ceux de Toronto, Hamilton et Victoria, où les prix montent à un rythme dans les deux chiffres, et les autres marchés, où la progression des prix est beaucoup plus modérée, voire négative, écrit l'économiste Marc Pinsonneault de Banque Nationale Marchés financiers dans une note publiée mardi matin.




publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer