La STM se lance dans le développement immobilier

Le stationnement que la STM veut convertir en... (PHOTO FRANçOIS ROY, LA PRESSE)

Agrandir

Le stationnement que la STM veut convertir en complexe immobilier, avec des condos, des habitations communautaires et des espaces commerciaux.

PHOTO FRANçOIS ROY, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Société de transport de Montréal (STM) se lance dans l'immobilier pour la première fois de son existence. Par l'entremise de sa filiale Transgesco, elle veut faire de son stationnement au sud de la station de métro Frontenac un grand projet immobilier avec condos, habitations communautaires et espaces commerciaux pour lequel elle lancera demain un appel public de propositions.

Transgesco a entrepris « un virage stratégique dans ses opérations » afin de mettre l'accent sur l'exploitation du potentiel immobilier depuis l'année dernière. C'est avec ce nouvel objectif de rentabilité qu'une collaboration s'est mise en place avec la Société d'habitation et de développement de Montréal (SHDM), qui apporte l'expertise en urbanisme et en ensemble résidentiel.

Il s'agit d'un projet mixte qui doit voir le jour sur le vaste terrain de 54 000 pieds carrés (5000 mètres carrés) appartenant à la STM. Ce stationnement est situé sur la rue la Fontaine, entre les rues Frontenac et du Havre. Il est séparé de l'édicule du métro Frontenac par la Maison de la culture Frontenac.

UNE COOPÉRATIVE D'HABITATION

Le projet envisagé doit comprendre 110 condos abordables (programme Accès condos), 80 habitations privées additionnelles et 60 logements de nature communautaire. Le Comité logement Ville-Marie est associé à cette dernière portion du projet pour laquelle il a soutenu la mise sur pied de la Coopérative d'habitation Le Havre-Frontenac.

« C'est une très bonne nouvelle pour le logement social. Nous allons suivre chacune des étapes du projet. Nous souhaitons qu'il y ait éventuellement une assemblée publique pour éclairer la population sur le projet », a indiqué Mireille Foisy-Hotte du Comité logement Ville-Marie.

Dans l'arrondissement, on compte 651 demandeurs de logement social, dont 205 familles avec des enfants. Ainsi, la Coopérative d'habitation Le Havre-Frontenac souhaite la construction de grands appartements destinés aux familles dans le projet de Transgesco-SHDM, a précisé Mme Foisy-Hotte.

Outre les résidences, le projet prévoit 25 000 pieds carrés d'espaces commerciaux. La STM-Transgesco évalue d'ailleurs la possibilité d'occuper une partie de ces locaux pour les louer ou pour répondre à ses propres besoins de bureaux. Le projet devra également compter environ 180 places de stationnement.

LES CANDIDATURES LE 7 JUILLET

Ces éléments serviront de canevas pour les promoteurs qui doivent déposer leur dossier de candidatures le 7 juillet prochain. « Nous en sommes à une étape embryonnaire. Tout est sur la table afin de permettre aux promoteurs de laisser cours à leur imagination et qu'ils nous fassent une proposition », a souligné la porte-parole de la STM, Amélie Régis.

Du côté de la SHDM, on met l'accent sur l'importance de la revitalisation de ce secteur de Montréal. Un plan particulier d'urbanisme (PPU) a déjà été adopté par les élus de l'arrondissement de Ville-Marie permettant les usages prévus. Ainsi, les bâtiments ne devront pas dépasser 35 mètres de haut.

L'appel public de propositions enclenchera un processus qui pourrait s'étirer jusqu'en 2020, le temps de sélectionner la vision d'un promoteur, d'obtenir la bénédiction du conseil d'administration de chacun des organismes impliqués (STM, SHDM, Ville de Montréal), de lancer un appel d'offres pour choisir un constructeur et de réaliser le chantier.




publicité

publicité

publicité

Blogues >

Blogues >

Le blogue immobilier

Le blogue immobilier

Merci, bonsoir

publicité

image title
Fermer