La maison familiale d'Eugenie Bouchard revient à son père

Au téléphone, l'avocate de Julie Leclair, Me Jacqueline... (PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE)

Agrandir

Au téléphone, l'avocate de Julie Leclair, Me Jacqueline Sanderson, a confirmé que la maison appartenait maintenant à Michel Bouchard.

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
André Dubuc
André Dubuc
La Presse

La maison inhabitée de Westmount dans laquelle a grandi Eugenie Bouchard a été reprise par son père.

La maison inhabitée de Westmount dans laquelle a... (PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE) - image 1.0

Agrandir

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Michel Bouchard a obtenu un jugement en délaissement forcé en septembre dernier. La mère de la joueuse de tennis, Julie Leclair, lui devait plus de 560 000 $, qu'elle ne lui a jamais remboursés. Cette créance représentait la quote-part de M. Bouchard dans la maison familiale, plus les intérêts.

L'avocat de Michel Bouchard a publié ces derniers jours le jugement en délaissement forcé et prise en paiement de la maison du 68, avenue Forden. Joint au téléphone, Me Vincent-Olivier Perreault s'est contenté de dire qu'il avait publié le jugement pour faire valoir le titre. Le jugement en délaissement forcé constitue le titre de propriété du créancier.

Rendu le 27 septembre dernier, le jugement ordonne à Julie Leclair de délaisser la maison dans les cinq jours de la signification du jugement. Dans les faits, elle est inhabitée depuis plusieurs années.

La Ville de Westmount avait obtenu un jugement l'an dernier contre Mme Leclair pour qu'elle y fasse faire le ménage. Un rapport d'inspection de la Ville faisait état de moisissures, de présence probable de vermine et de risque d'incendie.

Au téléphone, l'avocate de Julie Leclair, Me Jacqueline Sanderson, a confirmé que la maison appartenait maintenant à M. Bouchard.




publicité

publicité

publicité

Blogues >

Blogues >

Le blogue immobilier

Le blogue immobilier

Merci, bonsoir

publicité

image title
Fermer