Exclusif

Le salon de quilles Champion cède sa place à une résidence pour aînés

Le salon de quilles Champion a ouvert ses... (Photo André Pichette, La Presse)

Agrandir

Le salon de quilles Champion a ouvert ses portes en 1960. Ses différentes ligues comptent près de 3000 joueurs.

Photo André Pichette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
André Dubuc
André Dubuc
La Presse

Signe des temps, le bâtiment abritant la célèbre salle de quilles Champion du boulevard Taschereau, face à l'hôpital Charles-Le Moyne, laissera la place à une résidence pour personnes âgées de 104 millions.

La résidence pour personnes âgées qui sera construite... (Image fournie par Bâtimo) - image 1.0

Agrandir

La résidence pour personnes âgées qui sera construite sur l'emplacement actuel du salon de quilles Champion sera composée de deux phases pour un total de 550 logements.

Image fournie par Bâtimo

Pour les amateurs de quilles qui expriment une certaine réserve face au projet, sachez qu'un salon ultra-moderne de 24 allées de quilles sera reconstruit dans le complexe immobilier, un nombre suffisant pour accueillir adéquatement les 3000 joueurs de ligue que compte l'installation.

C'est le constructeur Bâtimo, présidé par Francis Charron, 44 ans, l'auteur de ce qu'on pourrait appeler une partie parfaite. M. Charron a déjà construit trois complexes résidentiels pour personnes âgées à Terrebonne et à Saint-Eustache. Chaque fois, c'est la société Chartwell qui en est l'exploitant.

« Le marché est excellent dans ce coin-là. On a déjà le St-Gabriel à Saint-Hubert [actuellement en construction avec 345 appartements] avec lequel on a beaucoup de succès actuellement. » - Francis Charron

Son modèle de résidence repose sur la construction d'un complexe construit sur un terrain où l'on trouve des commerces de proximité dans un rayon de 500 mètres : épicerie, pharmacie, clinique et, dans ce cas-ci, un hôpital.

Le Québec vit un véritable âge d'or de la construction de résidences spécialisées. On prévoit la construction de 6000 appartements annuellement pendant 20 ans, à raison de 1 milliard en investissement par année.

RECONSTRUIRE UN LIEU CULTE

Véritable institution de la Rive-Sud, le salon de quilles Champion, qui a ouvert ses portes en 1960, est l'un des plus gros au Canada, avec ses 77 allées : 57 pour les petites quilles et 20 pour les grosses quilles.

M. Charron dit s'inspirer de la halte routière Madrid 2.0, qui a préservé les dinosaures, pour réussir la reconstruction d'un site qui avait auparavant marqué la petite histoire. « Il faut garder une trace de ce qui s'est passé. C'est ce qu'on fera avec les 24 allées de quilles. À l'intérieur même de la résidence, on fait un clin d'oeil à l'histoire du salon de quilles Champion en nommant des salons en l'honneur de quilleurs émérites. »

Mettre le bulldozer dans cette institution n'est pas sans avoir provoqué un certain déchirement chez les propriétaires de longue date de ce qu'on appelle encore Champion Lanes.

« La situation est difficile actuellement dans la centaine de salons de quilles du Québec, confie Michel Vallières, directeur général du Salon Champion. Il y a beaucoup de propriétaires qui sont peu proactifs. Ce qui n'est pas notre cas, évidemment. Notre centre va très bien. Le vendredi soir en hiver, on peut dénombrer 1000 personnes de 16 à 30 ans. Les jeunes, avec leur téléphone, ont autant de plaisir à se prendre en photo qu'en faisant un abat. »

Néanmoins, la propriété avait besoin d'importants travaux et la dimension gigantesque du salon rendait son exploitation peu rentable, explique-t-il. Le salon appartient depuis toujours à la Corporation immobilière Côte St-Luc, propriété de la famille Issenman.

La résidence sera composée de deux phases pour un total de 550 logements, dont une trentaine d'unités de soins. L'immeuble neuf comptera huit étages, ce qui nécessite un changement au règlement de zonage, qui en permet seulement six. Le projet comprend 32 000 pieds carrés de locaux commerciaux.

Si tout va comme prévu, la démolition commencera à l'été. Et la phase 1 sera terminée à l'automne 2018.

Le projet sera présenté au Comité consultatif d'urbanisme de la Ville de Longueuil le 15 avril.




publicité

publicité

publicité

Blogues >

Blogues >

Le blogue immobilier

Le blogue immobilier

Merci, bonsoir

publicité

image title
Fermer