Immobilier: les ventes rebondissent de 15% à Montréal

« Les ventes augmentent de manière plus prononcée... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

« Les ventes augmentent de manière plus prononcée en ce début d'année, alors que les inscriptions en vigueur poursuivent leur diminution, de sorte que les conditions de marché se resserrent », a fait valoir Daniel Dagenais, président du conseil d'administration de la CIGM, dans un communiqué.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) Le marché immobilier du Grand Montréal a poursuivi sa remontée en février, avec des ventes en hausse de 15% et une baisse marquée du nombre de propriétés offertes.

Le secteur de Vaudreuil-Soulanges a affiché le plus fort rebond des ventes, soit 20%, indiquent des données diffusées lundi matin par la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM). 

Le nombre de transactions a aussi grimpé de 19% sur la Rive-Sud et dans la banlieue nord, de 15% à Laval et de 9% dans l'île de Montréal.

Au même moment, le nombre de propriétés à vendre a fléchi de 5% dans la région métropolitaine. Il s'agit de la cinquième baisse mensuelle consécutive.

« Les ventes augmentent de manière plus prononcée en ce début d'année, alors que les inscriptions en vigueur poursuivent leur diminution, de sorte que les conditions de marché se resserrent », a fait valoir Daniel Dagenais, président du conseil d'administration de la CIGM, dans un communiqué.

Baisse de prix 

Malgré cette reprise fort attendue des ventes, les prix affichent une tendance beaucoup moins dynamique. Le prix médian des condos a baissé de 2% en février dans la région métropolitaine, à 226 000$, tandis que celui des maisons unifamiliales a progressé de seulement 2%, à 285 000$.

Le prix des « plex » de 2 à 5 logements a pour sa part affiché une hausse un peu plus marquée de 4%, à 446 000$.

Il faut dire que le marché reste saturé par un nombre impressionnant de propriétés à vendre, malgré la baisse récente du nombre d'inscriptions en vigueur.

En février, on retrouvait ainsi 34 858 résidences inscrites sur le réseau Centris, ce qui est non loin d'un sommet historique. À cela s'ajoutent des milliers d'autres propriétés vendues sans intermédiaire, ainsi que de nombreuses copropriétés neuves.

Quoi qu'il en soit, les courtiers immobiliers doivent se réjouir de la tournure plus favorables des événements. Les transactions réalisées le mois dernier ont totalisé 1,23 milliard de dollars dans la région métropolitaine, soit 169 millions de plus qu'en février 2015.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer