Immobilier: fort rebond des ventes à Montréal

Le déséquilibre immense entre l'offre et la demande,... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le déséquilibre immense entre l'offre et la demande, qui contribue depuis trois ans au ralentissement du marché montréalais, semble en voie de se résorber quelque peu.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) Le marché immobilier montréalais a affiché de nouveaux signes de raffermissement en janvier, avec des ventes en hausse de 12% et un recul du nombre de propriétés offertes.

Le segment de la copropriété, considéré comme le maillon faible depuis plusieurs trimestres, a enregistré un regain encore plus important dans l'île de Montréal. Le nombre de transactions a bondi de 21%, a indiqué la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) jeudi matin.

Il s'agit de la onzième augmentation mensuelle consécutive des ventes dans la région métropolitaine, après une longue période de morosité.

« La dernière séquence du genre remonte à 2009-2010 », s'est réjoui Daniel Dagenais, président du conseil d'administration de la CIGM, dans un communiqué.

Prix en hausse

Les prix médians ont augmenté dans toutes les catégories de propriété.

À l'échelle métropolitaine, la valeur de revente des maisons unifamiliales s'est élevée à 280 000$ en janvier (+1%), celle des copropriétés, à 238 000$ (+3%) et celle des « plex » de 2 à 5 logements, à 441 250$ (+3%).

Dans l'île de Montréal, le prix médian des unifamiliales a affiché un gain appréciable de 12%, à 412 600$, indique la CIGM. Les condos ont pour leur part progressé de 3%, à 271 750$, et les « plex », de 4%, à 483 000$.

Offre et demande

Le déséquilibre immense entre l'offre et la demande, qui contribue depuis trois ans au ralentissement du marché montréalais, semble en voie de se résorber quelque peu.

Selon la CIGM, le nombre de propriétés à vendre sur le réseau Centris a reculé de 3% en janvier, à 32 644.

En parallèle, le nombre de nouvelles inscriptions a fléchi de 4%, ce qui laisse poindre une réduction accrue de l'offre encore très abondante.

La CIGM souligne que les ventes résidentielles ont augmenté dans tous les secteurs du Grand Montréal en janvier, avec des hausses marquées à Vaudreuil-Soulanges (+24%), sur la Rive-Sud (+19%) et dans l'île (+16%).

Les augmentations ont été plus modérées à Laval (+6%) et dans la banlieue nord (+1%).

Au total, 2153 transactions ont été conclues en janvier par des courtiers immobiliers dans le Grand Montréal.

Le volume total de ces ventes s'est élevé à 726 millions de dollars, nettement plus que les 612 millions enregistrés en janvier de l'année dernière.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer