Hypothèques: un Québécois sur quatre a refinancé

En général, les propriétaires qui refinancent leurs prêts... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

En général, les propriétaires qui refinancent leurs prêts utilisent les sommes ainsi dégagées pour réaliser des travaux d'entretien ou de rénovation, des achats importants, ou encore pour consolider leurs dettes, précisent les chercheurs de l'ISQ.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Près de 25% des propriétaires de maisons du Québec doivent plus à la banque que le solde initial de leur prêt hypothécaire, indique une étude publiée mardi matin.

« Cela suggère qu'une proportion importante de propriétaires québécois ont procédé au refinancement hypothécaire de leur résidence, ou, dans de rares cas, que certains d'entre eux aient connu une dévaluation de leur propriété », souligne le rapport de l'Institut de la statistique du Québec (ISQ).

En général, les propriétaires qui refinancent leurs prêts utilisent les sommes ainsi dégagées pour réaliser des travaux d'entretien ou de rénovation, des achats importants, ou encore pour consolider leurs dettes, précisent les chercheurs de l'ISQ.

Pas inquiétant

Si cette proportion élevée peut paraître « préoccupante » aux premiers abords, l'ISQ apporte quelques nuances.

Les familles qui ont refinancé leurs maisons affichent en moyenne un solde hypothécaire équivalent à la moitié de la valeur de leur résidence, souligne l'organisme.

« Considéré sous cet angle, l'endettement hypothécaire paraît plus soutenable dans la mesure où il se situe largement sous la norme de refinancement fixée par la SCHL (80%) », avance l'étude.

L'ISQ nous apprend par ailleurs que les familles propriétaires du Québec ont versé en moyenne un comptant initial équivalent à 29% du prix de leur résidence. 

Cela se traduit par un solde hypothécaire moyen de 130 000$.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer