Griffintown: 130 millions pour un projet d'habitation en bois

Marc-André Roy, président de Sotramont, et Annie Lemieux,... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

Agrandir

Marc-André Roy, président de Sotramont, et Annie Lemieux, présidente de LSR GesDev, sont associés dans le projet Arbora, d'une valeur de 130 millions de dollars, le projet proposera 434 logements: 130 logements locatifs, 274 en copropriété et 30 maisonnettes.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
André Dubuc
André Dubuc
La Presse

Des promoteurs lancent le plus important projet d'habitation doté d'une structure en bois d'ingénierie au Québec, dans le dynamique quartier Griffintown, à Montréal.

LSR GesDev, issu du groupe LSR, promoteur de la Rive-Sud en affaires depuis 1969, et Sotramont, qui compte notamment sur plusieurs réalisations dans le quartier Bois-Franc, dans l'arrondissement de Saint-Laurent, s'associent avec l'homme d'affaires Aldo Bensadoun pour réaliser cette première.

Le projet Arbora, d'une valeur de 130 millions de dollars, proposera 434 logements: 130 logements locatifs, 274 en copropriétés et 30 maisonnettes. Selon les promoteurs, il s'agit du plus important projet d'habitation en bois massif CLT au Québec, et probablement dans le monde, avec une superficie de 597 560 pieds carrés.

Un projet ambitieux à un moment où la construction de condos connaît un ralentissement marqué à Montréal. «Notre projet se démarque en étant le seul en bois massif CLT dans Griffintown, dit Annie Lemieux, présidente de LSR GesDev. On cherche à convaincre les acheteurs à la recherche d'un environnement plus paisible que ce qui est actuellement offert sur le marché. On a un des plus faibles taux d'implantation au sol du quartier, à 55%. Ça nous permet d'y mettre beaucoup de verdure, d'y aménager une grande cour intérieure et un parc pour faire de l'animation.»

LSR va à contre-courant du marché puisque le groupe, qui se tenait loin des copropriétés depuis plusieurs années, mène de front deux projets: Arbora et Vic&Lambert, un projet de condos de luxe de 21 millions à Saint-Lambert.

Le plus haut immeuble en bois de Montréal

Arbora comprend trois immeubles de huit étages. Il deviendra le plus haut immeuble résidentiel de Montréal construit en bois d'ingénierie, mais pas le plus haut au Québec. Dans le cadre d'un projet-pilote, la tour Origine, dans l'écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres, à Québec, totalisera 13 étages.

L'utilisation du bois d'ingénierie dans la construction est dans l'air du temps. La Régie du bâtiment a assoupli sa réglementation cet été pour permettre la construction d'immeubles en bois de 12 étages et moins. La structure de bois massif CLT est sept fois plus résistante que le béton. La mesure s'inscrit dans la foulée de la Charte du bois, adoptée en avril 2013, afin de favoriser une plus grande utilisation du bois dans la construction.

«Les panneaux en bois massif sont prisés à travers la planète pour leur faible empreinte environnementale,» dit Frédéric Verreault, porte-parole de Nordic Structure bois, filiale de Chantiers Chibougamau, fournisseur des panneaux en bois lamellé-croisé.

Arbora vise la certification LEED platine, ce qui serait une première dans ce quartier en vogue.

«Griffintown attire les gens à l'affût de nouveautés, dit Marc-André Roy, président de Sotramont, copromoteur d'Arbora. C'est une clientèle apte à adopter la technologie du bois massif. Elle en comprend les avantages au plan environnemental.» Sotramont a travaillé avec LSR à Villas-sur-Rive, à Sainte-Dorothée, à Laval, dans les années 2000 et est chargé de la construction de Vic&Lambert.

Arbora est situé dans le quadrilatère formé des rues William, Eleanor, de la Montagne et Ottawa. Grifdor Holding, filiale immobilière de M. Bensadoun, possédait le terrain.

DES AMBASSADEURS POUR PROMOUVOIR LE CONCEPT

La phase 1 sera consacrée aux logements locatifs. Le loyer se situera autour de 2,25$ le pied carré par mois. L'occupation est prévue pour l'automne 2016. Trois ambassadeurs vont y déménager, soit Mikaël Kingsbury, médaillé olympique en ski acrobatique, la comédienne Maxim Roy et la femme d'affaires Élodie Fleury, qui commercialise l'eau plate issue de l'érable L'eau de l'Aubier. Des locaux commerciaux d'un total de 35 000 pieds carrés sont prévus au rez-de-chaussée. La boulangerie L'Amour du pain et la fruiterie Citron que c'est bon ont déjà réservé leur local au niveau de la rue de la phase 1. Les condos, de 500 pieds carrés à 1700 pieds carrés, sont mis en prévente et devraient être livrés à l'automne 2017. Le prix moyen au pied carré s'élève à 380$.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer