Les ventes de maisons existantes en baisse au Canada

Les ventes de maisons conclues par le biais... (PHOTO FRANÇOIS ROY, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Les ventes de maisons conclues par le biais des systèmes MLS des chambres et associations immobilières canadiennes ont reculé dans environ 60% des marchés locaux en septembre, notamment à Calgary, Edmonton, Toronto centre et Ottawa.

PHOTO FRANÇOIS ROY, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Ottawa

Les ventes de maisons existantes ont un peu ralenti en septembre dernier au Canada, accusant une baisse de 1,4% par rapport à août et une première réduction depuis janvier, a indiqué mercredi l'Association canadienne de l'immeuble (ACI).

Les ventes de maisons conclues par le biais des systèmes MLS des chambres et associations immobilières canadiennes ont reculé dans environ 60% des marchés locaux en septembre, notamment à Calgary, Edmonton, Toronto centre et Ottawa. Les ventes ont par ailleurs augmenté sur l'île de Vancouver, dans la région d'Okanagan, à Mississauga, Sherbrooke et dans le nord de la Nouvelle-Écosse.

Les ventes réelles (non corrigées des variations saisonnières) en septembre dernier étaient cependant de 10,6% supérieures aux niveaux enregistrés un an plus tôt, note l'ACI. Mais en 2013, le mois de septembre comptait cinq dimanches, des journées peu propices aux ventes de maisons.

Le prix de vente moyen au Canada a connu une hausse de 5,9% d'une année à l'autre en septembre, à 408 795 $. Mais si l'on exclut le Grand Toronto et le Grand Vancouver, le prix de vente moyen atteint 325 406 $, en hausse de 4,5% par rapport à septembre 2013, selon l'ACI.

L'Indice des prix des propriétés MLS a quant à lui augmenté de 5,3% d'une année à l'autre en septembre, alors que le nombre de nouvelles inscriptions de maisons en vente a baissé de 1,6% d'août à septembre.

L'Association canadienne de l'immeuble indique par ailleurs que le ratio des ventes par rapport aux nouvelles inscriptions à l'échelle nationale s'élevait à 55,7% en septembre, comparativement à 55,6% le mois précédent. Or, un ratio des ventes par rapport aux nouvelles inscriptions entre 40 et 60% décrit habituellement un marché «équilibré», indique l'ACI.

On comptait 5,9 mois d'inventaire à l'échelle nationale à la fin de septembre 2014, soit une légère hausse comparativement à 5,8 mois en août, et légèrement inférieur à 6,0 mois en mai, juin et juillet.

Par ailleurs, l'Indice composite national de prix de maison Teranet - Banque Nationale affichait une augmentation mensuelle de 0,3% en septembre par rapport à août. Cette hausse est attribuable notamment à une augmentation des prix des maisons en vente dans six des 11 marchés métropolitains analysés: Québec, Calgary, Vancouver, Toronto, Halifax et Winnipeg. Les prix étaient en baisse à Montréal, Ottawa-Gatineau, Hamilton et Victoria.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer