Maison Manuvie: nouvelle tour de 27 étages au centre-ville

L'immeuble permettra de combler l'un des derniers terrains... (Illustration fournie par Ivanhoé Cambridge)

Agrandir

L'immeuble permettra de combler l'un des derniers terrains vacants du quartier des affaires, entre les rues Metcalfe et Mansfield.

Illustration fournie par Ivanhoé Cambridge

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) Après huit ans de tergiversations, la Caisse de dépôt et placement du Québec érigera un tout nouveau gratte-ciel de 27 étages au 900, de Maisonneuve Ouest, en partenariat avec Manuvie.

Après huit ans de tergiversations, la Caisse de... (Illustration fournie par Ivanhoé Cambridge) - image 1.0

Agrandir

Illustration fournie par Ivanhoé Cambridge

Cette annonce survient dans la foulée du rachat des activités canadiennes de Standard Life par Manuvie. La nouvelle tour de catégorie AAA portera d'ailleurs le nom de « Maison Manuvie », a confirmé lundi midi Donald Guloien, président et chef de la direction du groupe de services financiers.

« Une fois l'acquisition conclue, nous ne pourrons pas loger tous nos employés dans l'immeuble de la Standard Life, ni au Centre Manuvie, a dit M. Guloien. Si la transaction proposée est approuvée, nous lancerons la construction d'un édifice en partenariat avec la Caisse de dépôt et placement du Québec. »

En vertu de l'entente de coentreprise conclue entre les deux groupes, Manuvie occupera 11 étages de l'immeuble, soit 24 000 mètres carrés sur un total de 45 200 m2. Quelque 2000 employés dispersés entre les différents immeubles de Manuvie et de Standard Life à Montréal seront centralisés dans cette nouvelle adresse de prestige.

La valeur totale du projet est estimée à un peu plus de 200 millions de dollars. Les deux groupes seront copropriétaires de l'immeuble à un pourcentage à peu près égal, mais Ivanhoé Cambridge a refusé de confirmer un chiffre précis.

Long chemin

Pour Ivanhoé Cambridge, cette entente avec Manuvie constitue une victoire majeure après des années d'incertitude. Plusieurs estimaient que ce projet de gratte-ciel voué à l'échec, en raison de la hausse du taux d'inoccupation des bureaux au centre-ville de Montréal, et de la faible demande pour de gros blocs d'espace.

« Cette entente avec Manuvie nous permet de réaliser un des objectifs clés de notre plan pour le centre-ville de Montréal, a dit Daniel Fournier, président du conseil et chef de la direction d'Ivanhoé Cambridge, dans un communiqué. Nous sommes particulièrement fiers de renforcer notre relation d'affaires avec une entreprise d'envergure internationale remarquable et un investisseur avec lequel nous pouvons étendre notre collaboration d'affaires ailleurs dans le monde. »

Les deux partenaires souhaitent agir vite. La construction pourrait débuter aussi tôt qu'au premier trimestre de 2015, et prendre fin en 2017.

L'immeuble permettra de combler l'un des derniers terrains vacants du quartier des affaires, entre les rues Metcalfe et Mansfield.

Le cabinet d'architectes Menkès Shooner Dagenais Letourneux Achitectes a conçu les plans et Pomerleau sera l'entrepreneur général du chantier. Ivanhoé Cambridge agira comme gestionnaire du projet et assurera la gestion de la propriété une fois le projet terminé, a indiqué le groupe lundi.

L'immeuble tentera d'obtenir la certification écologique LEED-Or, et vise à devenir une adresse da catégorie AAA. Montréal compte moins d'une demi-douzaine de gratte-ciel dans cette catégorie prestigieuse, dont le 1000, De La Gauchetière, le 1250, René-Lévesque, la tour Scotia et le 1501, McGill College.

La superficie totale de la tour (45 200 m2, ou 486 500 pieds carrés) représente environ le tiers de celle de la Place-Ville-Marie, aussi propriété d'Ivanhoé Cambridge. La nouvelle tour comprendra 800 m2 de commerces et un stationnement hors-sol de 360 places, en plus d'être connectée aux stations de métro Peel et McGill.

Manuvie espère conclure l'acquisition des activités canadiennes de Standard Life au premier trimestre de 2015, et prévoit une période d'intégration de 18 à 24 mois. La construction du gratte-ciel est tributaire de l'approbation de cette transaction par les autorités de la concurrence.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer