Un fonds d'investissement veut racheter l'Empire State

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
L'Empire State building, à New York.... (PHOTO Carlo Allegri, ARCHIVES Reuters)

Agrandir

PHOTO Carlo Allegri, ARCHIVES Reuters

L'Empire State building, à New York.

Agence France-Presse
New York

Un fonds d'investissement en immobilier, Thor Equities, veut racheter le prestigieux Empire State building alors que celui-ci prépare une entrée en Bourse à plus de 1 milliard de dollars, a indiqué à l'AFP un porte-parole de Thor.

«Thor a soumis deux offres, l'une» pour plus de 1,18 milliard de dollars à «Empire Building Associates, qui possède le terrain et le bâtiment et le bail maître du gratte-ciel», a expliqué samedi ce porte-parole, Jason Meister. L'autre offre a été faite pour la part de 63,8% que la société d'investissement Helmsley Estate Interest détient dans Empire State Building, l'entreprise qui sous-loue le gratte-ciel, ce qui fait de lui le détenteur effectif du bail jusqu'en 2076.

Le montant des offres est confidentiel.

En juin, Thor avait déjà fait une offre de 2,1 milliards de dollars pour toutes les entités contrôlant l'Empire State building, qui d'après les documents boursiers est valorisé à 2,5 milliards de dollars dette comprise.

Fin mai, une majorité d'actionnaires de l'emblématique tour avaient approuvé le projet d'introduction en Bourse, pourtant contestée par certains d'entre eux.

Le gratte-ciel de 102 étages, le deuxième plus haut de New York, est contrôlé  par la famille Malkin, qui détient la majorité du capital de la tour.

Dans son dossier enregistré en février, Empire State Realty Trust, société inscrite dans l'État du Maryland (est), indiquait posséder «12 propriétés de bureaux qui rassemblent environ 770 000 mètres carrés d'espaces de bureaux, loués à 79,9%».

Symbole de New York à l'instar de la statue de la Liberté, Central Park ou du pont de Brooklyn, l'Empire State Building a à plusieurs reprises été le sommet de la ville de New York.

Après la destruction des tours jumelles du World Trade Center en septembre 2001, il avait repris le titre de plus haut gratte-ciel de New York, mais a été dépassé depuis peu par la nouvelle «Tour de la Liberté» érigée sur le site des attentats du 11-Septembre.

Construit en 1931, il est visité chaque année par des centaines de milliers de touristes, et s'illumine chaque soir de façon différente pour célébrer fêtes, victoires ou anniversaires.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer