Le prix des condos plonge de 8% à Toronto

Environ 55 000 copropriétés sont en construction dans... (Photo archives Reuters)

Agrandir

Photo archives Reuters

Environ 55 000 copropriétés sont en construction dans la Ville reine, ce qui représente un sommet de tous les temps.

Recul des prix, ventes en baisse, effondrement des mises en chantier: après un boom sans précédent, le marché du condo affiche des signes de plus en plus inquiétants à Toronto.

Le prix moyen des copropriétés a fléchi de 8,4% pendant les deux premières semaines de février, à 355 666$, indique un bilan diffusé hier par le Toronto Real Estate Board (TREB). Les ventes ont quant à elles reculé de 14,4% comparativement à la même période en 2012.

Ces données sont «pires que prévu», mais pas catastrophiques, selon Ben Rabidoux, analyste à la firme M Hanson Advisors. La baisse réelle des prix sera probablement moindre une fois que les statistiques du mois entier auront été comptabilisées. «Il reste que la tendance est maintenant claire: les prix moyens et médians sont en repli depuis plusieurs mois», a-t-il dit à La Presse Affaires.

Le marché torontois du condo suscite des craintes depuis plusieurs trimestres déjà. Les promoteurs immobiliers ont lancé des centaines de projets partout dans la ville, au point où Toronto affiche l'activité la plus forte de tout le continent, devant des métropoles comme New York et Chicago.

Environ 55 000 copropriétés sont en construction dans la Ville reine - un sommet de tous les temps - et plus de 25 000 seront terminées cette année, souligne Ben Rabidoux. Une partie de ces condos neufs viendra s'ajouter au marché de la revente déjà en forte baisse.

Changement de ton

Les promoteurs semblent avoir pris note de ce changement de ton du marché: les mises en chantier se sont effondrées de 74% le mois dernier par rapport à janvier 2012. À peine 802 condos ont été entamés dans la région métropolitaine, contre 3093 un an plus tôt.

Aussi, la faiblesse du marché torontois se concentre pour l'heure dans le segment de la copropriété, en particulier dans les quartiers centraux. Les maisons unifamiliales et jumelées se vendent somme toute assez bien.

Les ventes totales ont reculé de 8,3% pendant les deux premières semaines de février dans le Grand Toronto, alors que celles des maisons en rangée ont affiché une légère hausse. Le prix moyen, tous types de propriétés confondues, a progressé de 4% à 509 061$, a indiqué le TREB.

Partager

La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer