Château de Marois: un mystérieux acheteur

Les transactions de Patrice Rochemont dans L'Île-Bizard avoisinent... (Photo Olivier Pontbriand, La Presse)

Agrandir

Photo Olivier Pontbriand, La Presse

Les transactions de Patrice Rochemont dans L'Île-Bizard avoisinent les 10 millions de dollars en un an.

L'acheteur du château de Pauline Marois, Patrice Rochemont, est un riche homme d'affaires européen d'une discrétion absolue. Et depuis un an, il multiplie les transactions de toutes sortes dans L'Île-Bizard.

> Carte des transactions de Patrice Rochemont (PDF)

Deux vastes domaines, deux petites maisons, un terrain: les transactions de Patrice Rochemont dans L'Île-Bizard avoisinent les 10 millions de dollars en un an. L'homme d'affaires était pourtant absent du marché québécois avant novembre 2011.

En plus de La Closerie, Patrice Rochemont a notamment mis la main sur le vaste domaine d'Elias Noujaïm, l'un des associés du Tunisien controversé Belhassen Trabelsi. Il a aussi fait une incursion au coeur de Montréal, prêtant 1 million de dollars à l'encanteur Iegor De Saint Hippolyte pour financer l'Hôtel des encans.

Qui donc est ce mystérieux promoteur qui crache les millions et veut s'établir au Québec? La Presse a cherché à le joindre par tous les moyens, en vain. Nos messages en France et en Belgique, où il travaille, sont restés sans réponse.

Un homme discret

À Bruxelles, le chef des pages économiques du quotidien Le Soir, Pierre-Yves Warnotte, n'a jamais entendu parler de lui. Au Québec, La Presse a pris contact avec sept personnes qui le connaissent mais qui n'ont pas voulu s'avancer.

«C'est un homme extrêmement privé», nous dit son agent immobilier, Cyrille Girard, de la firme Sotheby's.

«Je ne veux pas être impoli, mais je ne peux vous aider. Je vais devoir vous laisser», a laconiquement déclaré Guy Paradis, l'un des avocats québécois de Rochemont. Me Paradis n'a pas voulu transmettre de message à l'homme d'affaires de notre part.

Dans les registres publics du Québec, Rochemont ne donne pas une, mais trois adresses, toutes en Belgique. Et le numéro de téléphone qu'il a inscrit sur un formulaire officiel du Québec est erroné.

«Rochemont est effectivement un homme d'affaires très discret, c'est sa façon de faire», nous explique le conjoint de Pauline Marois, Claude Blanchet, qui dit le connaître, sans plus.

Après de longues démarches, nous avons fini par trouver la trace de Patrice Rochemont au sein de l'entreprise Sulaiman et du holding del Fidelis Finance, à Bruxelles. Au téléphone, après que nous eûmes décliné notre nom et notre fonction, la réceptionniste nous a dit qu'il n'était pas disponible.

Patrice Roger André Rochemont a fait fortune dans l'immobilier en Europe, notamment en France, selon nos recherches. L'homme de 66 ans est l'un des associés de l'entreprise Champaneuil, dans la chic commune de Neuilly-sur-Seine, dans la région parisienne. Champaneuil fait de la «location de terrains et d'autres biens immobiliers», selon le registre public français Infogreffe.

Projet controversé

Le fils de Patrice Rochemont, Sulaiman, âgé de 28 ans, est aussi l'un des gestionnaires de Champaneuil. Il a également été associé de la firme Genala, à Nice, sur la Côte d'Azur. Les Rochemont ont déménagé en Belgique, pays fiscalement plus accueillant que la France, il y a quelques années. Ils se sont établis à Lasne, à une trentaine de kilomètres au sud de Bruxelles, sur un domaine accessible par un chemin privé, rue du Bois impérial.

Un des projets immobiliers de la famille Rochemont a soulevé de vives critiques en France. Enseignes criardes, néons qui scintillent la nuit, lignes haute tension: en février 2010, le magazine Télérama a publié en une la photo de la zone commerciale Villebon 2, à 20 km au sud-ouest de Paris, pour illustrer les dérives de l'urbanisme. «Halte à la France moche!», titrait le magazine diffusé à 700 000 exemplaires.

Déjà, en 2001, l'ouverture de Villebon 2 avait été accompagnée d'une manifestation des associations écologistes, qui dénonçait cette «verrue» dans le paysage. Après l'avoir construit, les Rochemont ont vendu le centre commercial en 2005 pour l'équivalent de 223 millions de dollars.

Domaine de Noujaim

Patrice Rochemont est natif de Villeneuve-sur-Lot, dans le sud de la France, selon le registre Infogreffe. Il est marié à une femme d'origine maghrébine, Rabha Soubai. Leur fils, Sulaiman, est né à New York.

En juillet 2012, quelques mois après avoir fait une offre d'achat de La Closerie, le château du couple Marois-Blanchet, à L'Île-Bizard, Patrice Rochemont a allongé 2,6 millions pour le domaine d'Elias Noujaim, à 4 km au nord de La Closerie.

Noujaim est un promoteur immobilier proche du mafieux tunisien Belhassen Trabelsi, le beau-frère de l'ex-président déchu de la Tunisie. En janvier 2011, c'est Noujaim qui avait accueilli Trabelsi à l'aéroport, à Montréal. Depuis, Trabelsi se terre au Canada. Il a toutefois perdu son statut de résident permanent en mai 2012 et il est en voie d'être expulsé vers la Tunisie, où il doit être jugé pour corruption.

Le majestueux domaine de Noujaim comprend au moins trois maisons, dont l'une borde la rivière des Prairies, a pu constater La Presse. Le terrain couvert d'arbres matures fait 406 900 pieds carrés, l'équivalent de 7 terrains de football.

À ces deux domaines de L'Île-Bizard, Rochemont a curieusement ajouté deux modestes maisons de campagne, rue Joly, dont la cour arrière donne sur la terre du château Marois-Blanchet. Les maisons ont été achetées aux mois d'avril et de septembre. Certains croient que ces deux habitations de la rue Joly et les trois maisons de Noujaim pourraient servir à loger le personnel de la famille Rochemont.

Partager

La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer