Condos neufs: absorption «surprenante» au centre-ville

À l'heure actuelle, 3136 copropriétés sont prévues au... (Photo archives La Presse)

Agrandir

Photo archives La Presse

À l'heure actuelle, 3136 copropriétés sont prévues au centre-ville entre les rues Guy, à l'ouest, et Amherst, à l'est, avec une date de livraison en 2016.

Malgré l'avalanche de projets immobiliers au centre-ville de Montréal, le rythme d'absorption des condos est « surprenant « et dépasse la barre des 60 %, révèlent des données du Groupe Altus.

À l'heure actuelle, 3136 copropriétés sont prévues au centre-ville entre les rues Guy, à l'ouest, et Amherst, à l'est, avec une date de livraison en 2016. Du total, 1866 ont déjà été vendues ou réservées, a indiqué à La Presse Affaires Mathieu Collette, directeur des études de marché chez Altus, une importante firme d'analyse immobilière.

«Les statistiques sont très étonnantes quant à l'absorption au centre-ville» a-t-il observé.

Si la tendance se maintient, le marché du centre-ville devra absorber 466 condos invendus pour chacune des quatre années à venir, a noté le directeur d'Altus. «Ça faisait longtemps qu'il y avait 600-700 unités par année à vendre, là on est tombé à 466 (...) ce qui veut dire qu'on a amélioré notre sort par rapport au deuxième trimestre de cette année.»

Centre Bell

Le succès de deux projets majeurs mis en vente cet automne autour du centre Bell a contribué à faire baisser le nombre de condos invendus. La Tour des Canadiens, de 48 étages, est déjà prévendue à 90%, tandis que L'Avenue, de 50 étages, dépasse les 60 %, selon les calculs d'Altus.

«Ils ont connu tous les deux un rythme d'absorption extraordinaire, a noté Mathieu Collette. S'ils n'avaient pas connu un tel rythme, il y aurait eu 870 unités sur le marché en même temps dans un seul trimestre, pour juste deux projets.»

Daniel Peritz, vice-président de Canderel - l'un des promoteurs la Tour des Canadiens - a refusé de confirmer ou d'infirmer ces chiffres hier, signalant que les ventes allaient «excessivement bien». Le promoteur de l'Avenue, Broccolini, a quant à lui confirmé avoir prévendu 60 % de ses appartements à ce jour.

Selon le directeur d'Altus, le peu de projets réalisés au centre-ville pendant des années explique la popularité de ces nouvelles constructions. «Et l'augmentation de la valeur des propriétés et des terrains en banlieue a peut-être favorisé la décision de venir habiter au centre-ville, à distance de marche du travail.»

Suroffre

Malgré ce rythme d'absorption élevé pour certains projets, plusieurs économistes et analystes s'inquiètent d'une surconstruction d'appartements au centre-ville et dans Griffintown. Hélène Bégin, du Mouvement Desjardins, s'attend à une possible baisse de prix de 5 % dans les quartiers centraux en raison de la suroffre.

Par ailleurs, Altus indique que 2031 condos étaient prévus à la fin du troisième trimestre dans Griffintown, pour livraison en 2015. Du nombre, 57 % étaient réservés ou vendus.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires »

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer